Culture
Partager sur

FIFA 18: Le jeu EA Sports surpasse PES 2018 sur l’animation des joueurs !

Partage
Partager sur Facebook

Si chacun des deux titres possèdent leurs spécificités et avantages, nous allons exposer quels sont les points forts de chacun, en commençant ici avec FIFA 18

On constate une sacrée montée de la compétition (avec un retour en force de PES) entre EA Sports et Konami, qui sortaient en 2017 FIFA 18 et PES 2018. La rivalité est à son comble, et les joueurs choisissent leur camp. Il est donc important de saisir quels avantages possèdent chaque titres. De cette façon, il sera possible de tirer un avis plus nuancé sur ces deux simulations.

Plusieurs modes prolifiques sont mis à dispositions

Pour beaucoup de fans, la simulation de football d’EA Sports aurait tout d’abord une plus grande complexité que son rival. En effet, un large de panel de modes, extrêmement populaires sont disponibles.

On pourra par exemple retenir le mode carrière, les saisons en ligne, mais aussi l’Aventure d’Alex Hunter, qui vient ajouter un aspect scénaristique au titre.

On citera bien sûr le FUT, qui réunit un nombre très large de joueurs. Bien qu’il soit loin d’être parfait, ce mode est très prisé, et permet aussi l’organisation de compétitions eSport. Cependant, le mode Club Pro n’est pour l’instant pas un point fort du jeu, le devant de la scène étant beaucoup trop accaparé par le FIFA Ultimate Team.

Une forte présence dans l’eSport donne un très gros avantage à FIFA 18

Aussi, le grand nombre de licences officielles sur FIFA 18 peut être un facteur à prendre en compte pour les joueurs.

En effet, la présence d’équipes ou de ligues officielles peut apporter plus de réalisme à l’immersion. Cela empêche par contre de retrouver certaines équipes, notamment des sélections nationales.

Si la modélisation des footballeurs est plutôt égale entre FIFA 18 et PES 2018, on observe que les animations paraissent plus réalistes du côté d’EA Sports. Avec un moteur Frostbite mieux géré, la différence, même perçue comme un détail, est tout de même présente. Et on peut voir que la réalisation du mode The Journey apporte un très bon en terme de cinématique.

Du côté de l’eSport, il n’y a pour l’instant pas photo. C’est bien FIFA 18 qui l’emporte sur le duel. Si beaucoup de clubs pro possèdent des équipes sur ce jeu, l’Orange e-Ligue 1 a aussi pu voir le jour. Et niveau visibilité, la PES League ou même la version eSport de la Champions League n’atteignent pas encore les mêmes sommets.

Il est cependant beaucoup plus compliqué de trancher sur la question du gameplay

Pour finir, nous allons garder le paramètre le plus important pour un jeu vidéo, le gameplay. Cette partie fait beaucoup débat, puisque des joueurs vont trouver leur bonheur chez EA, ou chez Konami.

Mais du côté de FIFA 18, les fans ont en tout cas l’air de beaucoup apprécier son expérience. On a d’ailleurs assisté à un tournant à la sortie de FIFA 17. L’attaque y occupe une place très importante, à l’inverse de la défense ou des goals, dont les skills sont parfois plus que discutables.

Vous l’aurez compris, bien que FIFA 18 possède certains points supérieurs à son concurrent, la victoire totale d’EA ne fait certainement pas l’unanimité. Car PES 2018 aussi, a de l’énergie à revendre.