fbpx
Culture
Partager sur

FIFA 18: les joueurs de FUT écoeurés par le gameplay et certains mode de jeu !

Entre la polémique des microtransactions, les problèmes de gameplay et certains modes de jeu défaillant sur FIFA 18, l'éditeur nage en eau trouble

Beaucoup d’aspects du mode Ultimate Team ont déçu une bonne partie des utilisateurs de FIFA 18. Après les revendications qui avaient été faites par les joueurs au sujet du mode Club Pro (rien n’a changé depuis), EA est une nouvelle fois interpellé par sa communauté pour de nombreuses raisons.

 

Un relan de Star Wars Battlefront II

 

EA en avait bavé avec l’affaire des caisses à butin de Star Wars Battlefront II. Ces dernières, fortement liées aux microtransactions, et au système du pay-to-win, avaient finalement été enlevées (pour combien de temps ?), sous la pression de Disney.

La polémique avait même quittée la sphère vidéo ludique pour être reprise par des hommes politique. L’image d’EA, et de la Mickey Corp était donc menacée.

Si le jeu consacré à la Guerre des étoiles était en particulier visé, la simulation de football d’EA Sports pourrait aussi se trouver dans le viseur des autorités. Comme pour les lootbox de Star Wars Battlefront II, les packs du FUT sont sensiblement proches de la loterie.

Ils sont aussi une grosse source de revenu pour l’éditeur. Comme nous vous le disions il y a quelques semaines, la moitié des joueurs du FUT ont recours à leur portefeuille.

 

Le verdict des autorités de jeux en ligne pourrait être sévère

 

Pourtant, les jeux d’argents sont interdits aux mineurs, en tout cas en France.

Imaginez donc qu’un organisme, à l’image de la commission des jeux de hasards en Belgique qui cherche à démontrer si Star Wars Battlefront II est un jeu de hasard ou non, soit mis en place. Le résultat pour l’éditeur serait désastreux si l’un des deux titres (ou les deux) sont considérés comme des jeux d’argents.

En résulterait une très forte amende au mieux, voire une interdiction de commercialiser le jeu dans le pire des cas. Sans parler des revenus que constituent le FUT. Ce dernier rapportait en effet pas loin de 690 millions de dollars à EA en 2016. Mais le mécontentement des joueurs sur FIFA 18 et d’autres jeu (Star Wars BF II) a pu être remarqué. On a pu par exemple noter une sacré chute de l’action EA (8,5%).

D’un autre côté, si les autorités constatent qu’il s’agit d’un jeu de hasard, elles pourraient aussi soumettre certaines obligations à l’éditeur. Ce dernier pourrait alors être obligé d’indiquer la probabilité d’obtenir un bon joueur, de façon à prévenir l’utilisateur.

En effet, ces derniers, n’ayant aucune information sur les chances d’obtenir de bons joueurs, se sentent abusé par un système aléatoire dont la probabilité exacte leur échappe. D’autres en revanche, dépensent beaucoup d’argent, et avancent plus vite.

 

Les utilisateurs aussi attendent EA au tournant…

 

Mais cette affaire de microtransactions n’est pas le seul problème inhérent à FIFA 18. Pas mal de joueurs ont aussi remis en question le mode FUT champion. Comme nous vous le disions, il s’agit de la compétition en ligne la plus importante du jeu.

Comme vous le savez, après une phase du qualification se déroulant du lundi au vendredi, les utilisateurs devront jouer 40 matchs en un week-end pour avoir accès à différents prix. Pour 10h de jeu non stop en trois jours, il faudra donc s’accrocher.

Une pétition (un article en parle plus en profondeur) avait d’ailleurs été lancée fin octobre par un utilisateur, Mahmoud ‘ Brak2K ’ Gassama. Lancée pour rajouter un jour à la compétition, elle compte à ce jour 4 422 signatures sur 5 000.

Et pour ajouter un peu plus de frustration, il a été remarqué que le FUT était truffé de bugs. Ces problèmes ont nuit à pas mal de joueurs, notamment lors de compétitions. Problèmes autour du script, des serveurs, mauvaises connexions, joueurs qui arrêtent les matchs in-game, mauvais gardiens, et beaucoup d’autres soucis ont été reportés par les joueurs.

Des soucis qui peuvent paraître anodins, mais qui posent encore plus problème quand ils surgissent sur une des principales plateformes consacrée à l’eSport.

 

… Et se mobilisent pour qu’une amélioration soit (ici) faite sur FIFA 18

 

Tous les problèmes et polémiques accumulés ont donc poussé un grand nombre de membres de la communauté à se mobiliser sur Internet pour faire pression face à l’éditeur. On a ainsi pu voir apparaître le #FixFIFA sur Twitter, mais également sur des forums comme Reddit.

Une pétition, au même nom, a aussi été lancée sur Change.org, pour être ensuite diffuser sur d’autres réseaux. Ne touchant plus seulement le FUT, mais l’intégralité de FIFA 18, elle récolte aujourd’hui 41 813 signatures sur 50 000.

Si FIFA 18 jouit d’une certaine popularité auprès des joueurs, Electronic Arts se retrouve sur une pente glissante. Entre les pressions des utilisateurs, et les menaces “ juridiques ” qui pèsent sur lui, l’éditeur n’est pas tiré d’affaire.