fbpx
Culture
Partager sur

FIFA 17: Schweinsteiger et David Villa dans l’EDS de la MLS

FIFA 17: Schweinsteiger et David Villa dans l'EDS de la MLS

Alors que les championnats européens vont bientôt recommencer, la MLS est toujours d'actualité, c'est pour Ultimate Team lui rend hommage dans FIFA 17.

Malgré l’arrivée très prochaine de FIFA 18, FIFA 17 est régulièrement mis à jour. En effet, le mode Ultimate Team a récemment été gâté, que ce soit par les Equipes de la Saison, les nouveaux DCE ou encore les nouveaux transferts. C’est pourquoi il est d’ores et déjà possible de voir James Rodriguez ou encore Corentin Tolisso au Bayern Munich par exemple.

Mais il serait réducteur de croire que seuls les championnats européens ont de l’importance dans FIFA. Schweinsteiger, David Villa, Kaka… Non, il ne s’agit pas de FIFA 10 mais bien de la MLS. Ainsi, FUT vient juste de publier l’Equipe de la Saison du championnat des Etats-Unis.

Des anciennes stars européennes toujours dans FIFA 17

Malgré une pré-retraite à Manchester United en dents de scie, difficile de critiquer la carrière de Bastian Schweinsteiger. S’il n’a que rarement été épargné par les blessures, le milieu axial emblématique du Bayern aura gagné de nombreux trophées au cours de son parcours professionnel. Y compris la Coupe du Monde en 2014.

De même qu’on pourrait en dire autant de David Villa. Ligue des Champions, Championnats, Coupe du Monde… le palmarès du célèbre Guaje n’est plus à vanter. Aujourd’hui, l’ancien attaquant de la Roja vit une pré-retraite paysible à New-York, où il enfile les buts avec la même classe qu’auparavant.

La MLS, pour se refaire une santé

Souvent catégorisée comme la maison de retraite des footballeurs, la MLS prend de plus en plus d’ampleur avec l’arrivée de stars en tout genre. C’est le cas par exemple de Kaka, le milieu offensif brésilien. Après avoir échoué au Real Madrid, notamment à cause de nombreuses blessures, le Ballon d’Or 2007 a réussi à s’épanouir à Orlando.

Pendant de nombreuses années, Giovinco était annoncé comme le futur de l’Italie. De par son explosivité, on prédisait un avenir glorieux à l’ancien attaquant de la Juventus. Mais il n’a jamais réussi à s’y imposer, d’où son départ pour Toronto. Loin de la Ligue des Champions, la « fourmi atomique » enfile néanmoins les buts comme des perles.