fbpx
Culture
Partager sur

Le documentaire The Art of Street Fighting est disponible sur MCE !

le-documentaire-the-art-of-street-fighting-est-disponible-sur-mce-grande

Quelques jours après sa diffusion au cinéma, MCE a le plaisir de diffuser le reportage The Art of Street Fighting pour tous les fans de Street Fighter V !

Vous êtes fan de Street Fighter alors vous adorerez aussi le documentaire The art of street fighting. Quelques jours après sa diffusion au cinéma, découvrez le sur votre site préféré !

Le documentaire The Art of Street Fighting est disponible sur MCE !

Ils s’appellent Daigo, Xiao Hai, Tokido ou aussi Luffy et font partie des meilleurs joueurs au monde de Street Fighter. Qu’ils viennent de Tokyo, Paris ou Guangzhou, ces sportifs d’un nouveau genre traversent la planète chaque weekend. Ils sont en quête de tournois et aussi de fortes récompenses financières. Leur quotidien ? L’entraînement intensif, les nuits blanches et aussi les combats jusqu’à l’épuisement. Au point de tout sacrifier sur l’autel de la compétition. Leur statut est aussi fragile, et ils le savent. Entre les six mois qui séparent la Capcom Cup 2016 du Red Bull Kumite 2017. Toutes les cartes vont être rebattues.

The Art of Street Fighting: Portraits personnages

Olivier Hay

Surnommé « Luffy » en référence au personnage principal du manga One Piece. C est le meilleur joueur français en activité. Originaire de la région parisienne, il quitte son travail chez Havas en 2015, à 28 ans. Il se lance dans une carrière de joueur professionnel de Street Fighter. Vainqueur de l’EVO, un tournoi majeur, en 2014, Luffy a dû modifier son style de jeu en profondeur après la sortie de Street Fighter V. Il abandonne Rose, un personnage défensif, pour R-Mika, catcheuse beaucoup plus offensive. En manque de confiance au début de l’année 2017, il va tout faire pour remonter la pente. Et retrouver aussi le rang qui est le sien.

Zhuojun Zeng

Plus connu sous le nom de Xiao Hai. C’est le seul joueur chinois à avoir émergé sur la scène internationale de Street Fighter. Véritable légende du jeu The King of Fighters, adulé dans son pays, il impressionne ses adversaires de par son agressivité et sa réactivité. Des qualités uniques et des réflexes inédits, qu’il peut exprimer au mieux avec Cammy, son personnage favori. Autre caractéristique, et non des moindres : Xiao Hai a ouvert un game center, chez lui en Chine, pour réunir les meilleurs joueurs nationaux, les entraîner et leur permettre de se hisser au plus haut niveau. 2017 doit être l’année de la consécration pour le petit prince de Guangzhou.

Hajime Taniguchi

Mais tout le monde le connaît sous le nom de Tokido. L’homme est une institution au Japon, un gamer incontournable : unanimement considéré comme l’un des meilleurs au monde, il agrège autour de lui les plus grands joueurs tokyoïtes qui s’entraînent ensemble, dans un local au cœur de la capitale, pour se perfectionner mutuellement et rayonner à l’international. Impressionnant de par sa capacité à perdurer au plus haut niveau, Tokido se réclame également d’une éthique certaine : si la victoire est importante, la manière de jouer l’est encore davantage. Hors de question de choisir les meilleurs personnages pour gagner à tout prix, seuls comptent les efforts consentis et la maîtrise du jeu dans ses moindres détails. Sur les conseils de son modèle, Daigo, Tokido a choisi de jouer avec Akuma, un avatar puissant mais difficile à maîtriser.

Daigo Umehara

A tout gagné ou presque. , ou « The Beast », Vétéran du circuit jouissant d’une réputation légendaire, son palmarès et la sérénité à toute épreuve qu’il dégage parlent pour lui. Il a même écrit un livre et apparaît dans plusieurs mangas, au point de devenir une célébrité au Japon, au-delà de la communauté de joueurs de Street Fighter. Pourtant, en ce début d’année 2017 et alors que la cinquième version du jeu est disponible depuis une année, l’hégémonie de la bête est remise en question. Au point d’abandonner son personnage fétiche et véritable alter ego virtuel, le mythique Ryu ?