fbpx
Culture
Partager sur

Death Stranding: Mads Mikkelsen se confie sur le jeu de Kojima

Death Stranding est loin d'arriver sur les consoles des gamers. En attendant, Mads Mikkelsen parle de sa participation au jeu du papa de Metal Gear Solid.

Papa de Metal Gear Solid et ennemi juré de ses anciens collaborateurs de Konami, Hideo Kojima est suivi de près dans le développement de son nouveau projet: Death Stranding. Il faut dire que ce dernier a de quoi attirer l’attention. Il bénéficie notamment de la participation de Norman Reedus (Daryl dans The Walking Dead). L’original réalisateur Guillermo Del Toro mais aussi l’acteur Mads Mikkelsen se joignent à lui. Tous trois donnent leur apparence à des personnages du jeu. A l’occasion du Saudi Comic Com, Mads Mikkelsen s’est exprimé au sujet de sa participation au sein du jeu.

Death Stranding: un scénario complexe à la Kojima ?

Death Stranding est la première expérience vidéoludique de Mads Mikkelsen. Convaincu par son fils (tout comme Alexandre Astier par ses enfants pour Mass Effect Andromeda) de participer au projet de Kojima, l’acteur de la série Hannibal s’est exprimé au sujet de sa rencontre avec le créateur de jeux vidéo.

« [Kojima] est une personne incroyable et charismatique. Un génie dans son domaine. »

Et d’ajouter à propos de l’histoire du jeu:

« Il essayait de me raconter toute l’intrigue du jeu, et c’est tellement élaboré que, je veux dire, j’étais perdu. Mais je voulais vraiment en apprendre plus. »

La motion capture: une expérience à part

Les acteurs faisant l’expérience de la motion capture aussi bien pour le cinéma que pour le jeu vidéo sont de plus en plus nombreux. Côté projets vidéoludiques, on se rappelle notamment de la participation d’Ellen Page dans le jeu Beyond: Two Souls de Quantic Dream. Mais aussi plus récemment de Hayden Panettiere et Rami Malek dans le jeu d’horreur Until Dawn. Il a d’ailleurs connu un beau petit succès. Avec Death Stranding, Mads Mikkelsen a vécu sa première expérience de la motion capture. Et n’est pas Andy Serkis qui veut.

« C’est très différent du jeu d’acteur, parce que la motion capture signifie se tenir dans une salle verte, où il n’y a rien autour. Vous avez tous ces fils sur votre tête, et cinq cent caméras, et vous faites des petits trucs, des trucs bizarre, et des choses exagérées. Et au final, [l’équipe de développement] peut créer un personnage par elle-même, qui est complètement différent de ce qu’on fait. »

Mais l’expérience de motion capture est restée positive pour l’acteur. Notamment grâce à Hideo Kojima qu’il a décrit comme « très détendu » et avec qui il a passé des moments « très drôles ».

Source: IGN