fbpx
Culture
Partager sur

Counter-Strike: un joueur développe un hack pour faire bannir les tricheurs sur CS:GO

Counter-Strike: un joueur développe un hack pour faire bannir les tricheurs sur CS:GO
Partager sur Facebook

Les tricheurs sont un fléau dans les jeux-vidéo. Surtout dans Counter-Strike: Global Offensive, un titre très compétitif. Un joueur a eu l'idée de développer un "hack" pour faire bannir tous les tricheurs l'ayant téléchargé!

Les tricheurs sont un fléau dans les jeux-vidéo. Surtout dans Counter-Strike: Global Offensive, un titre très compétitif. Un joueur a eu l’idée géniale de développer un hack (logiciel conçu pour tricher) pour faire bannir tous les tricheurs l’ayant téléchargé! Celui-ci a raconté en fin de semaine dernière son aventure sur Reddit.

Qu’est-ce qu’un hack?

Un hack (ainsi qu’il est appelé dans le jargon du jeu vidéo) est un logiciel assez complexe qui est conçu pour « injecter » un ou plusieurs codes dans le processus d’un jeu afin d’en modifier certaines propriétés. Ainsi, les plus populaires sont l’Aimbot (hack permettant de tirer dans les têtes des ennemis automatiquement et sans viser), le Wallhack (voir les autres joueurs à travers les murs), le No Clip (désactive les collisions d’un joueur avec le monde, lui permettant de passer à travers les murs), le No Recoil (pas de recul sur les armes, et donc 100% de précision) ou encore plus étrange le Fly Hack (permettant aux joueurs de… s’envoler).

C’est justement ces changements de propriétés qui sont, la plupart du temps, détectés par les logiciels anti-triche. Une fois une activité anormale ou un changement dans les fichiers du jeu détecté, le logiciel de sécurité prend généralement automatiquement certaines mesures comme par exemple: bannir temporairement ou de façon permanente le tricheur présumé.

Les tricheurs de Counter-Strike pris à leur propre jeu

C’est une idée farfelue, mais terriblement efficace qu’a eu AndroidL: développer un hack dans le but de faire disparaître les tricheurs!

Les deux premières versions du hack de AndroidL avaient un timer caché dans leur code, qui avait pour effet d’alerter le système anti-triche de Counter-Strike Global Offensive (VAC Valve Anti Cheat) un certain temps après avoir publié le hack. Par exemple, à 22 heures le lendemain où le hack a été publié. La version finale, téléchargée plus de 3,500 fois en une journée selon un post Reddit, n’avait pas de timer et a donc immédiatement alerté Valve (le développeur de Steam et de Counter-Strike). Ce qui a eu pour effet de déclancher un « VAC Ban », un bannissement permanent sur les comptes de ces tricheurs! AndroidL a d’ailleurs posté plusieurs images des joueurs qui se sont fait prendre dans cette galerie Imgur.

Le taux de "hackers" dans Counter-Strike

Le taux de « hackers » dans Counter-Strike

Enfin, il faut savoir que Counter-Strike: Global Offensive n’est pas un jeu gratuit. Il coûte aux alentours de 15 euros. Ainsi, dès que votre compte est banni, impossible de lancer de parties en ligne. A part racheter le jeu sur un autre compte, il n’y a rien à faire. Il faut vraiment être un demeuré pour tricher et perdre son compte, et donc de l’argent, non?

Ceux n'ayant pas été bannis se sont retrouvé avec un écran complétement de travers!

Ceux n’ayant pas été bannis se sont retrouvé avec un écran complétement de travers!