Culture
Partager sur

Call of Duty: Donald Trump a loué la vente d’avions fictifs !

Partage
Partager sur Facebook

Cette bourde commise par le président des États-Unis serait due à une mauvaise lecture de sa déclaration, citant alors des missiles n'existant que dans Call of Duty

Le président des États-Unis a une nouvelle fois de plus fourni une occasion de se faire moquer par une bonne partie de la toile. Voulant annoncer la vente d’avions de chasses à la Norvège, Donald Trump a parlé de F-52. Dommage pour lui, puisque ces avions n’existent que dans Call of Duty.

Le président des États-Unis enchaîne une nouvelle bourde…

Sur ces déclarations, le Washington Post -qui a relayé l’information- ironise. On peut lire: « Est-ce un avion secret à la pointe capable de défaire ses homologues Russes? Une ruse pour tromper les analystes du renseignement? ».

Il s’agit plutôt d’une grosse bourde commise par le 45è président des États-Unis.

Lors d’une conférence de presse aux côtés de la cheffe du gouvernement norvégien Erna Solberg, Trump parlait alors très positivement d’une vente d’avions de guerre, et saluait la « relation de défense grandissante » qu’entretiennent les USA avec leur alliés scandinave.

… En citant des avions de chasses que l’on peut seulement retrouver dans Call of Duty Advanced Warfare

Mais en lisant sa déclaration, le président américain commet une bourde. « En novembre, nous avons entamé la livraison des premiers avions de combat de type F-52s et F-35, détaille Trump. Il continue: « Pour un total de 52 appareils, le début de la livraison est par ailleurs un peu en avance sur le calendrier. ».

Par confusion, ce dernier aurait confondu le nombre d’avions au “ F ”, associé aux modèles d’engins volants, à l’instar du F-35.

En réalité, le modèle F-52 n’existe que dans le jeu Call of Duty Advanced Warfare. Pour ceux qui n’en ont aucun souvenir, vous l’utilisez dans une scène où vous quittez un canyon en abattant plusieurs ennemis. Un moment qui rappelle d’ailleurs un peu les batailles spatiales de Star Wars.

En tout cas, la livraison de 10 avions 40 F-35s a été confirmée par Lockheed Martin. 3 machines ont pour le moment été livrées à Ørland Air Base, en Norvège.