fbpx
Culture
Partager sur

Battlefield 5: découvrez « Nordlys », l’un des récits de guerre du jeu

Battlefield 5: découvrez
Partager
Partager sur Facebook

Battlefield 5 proposera un mode solo dans le même genre que Battlefield 1. Les joueurs découvriront des récits "méconnus" de la Seconde Guerre Mondiale.

Battlefield 5 débarque dans moins d’un mois sur PC et consoles. Le jeu proposera un mode solo dans le même genre que Battlefield 1. Les joueurs découvriront des récits « méconnus » de la Seconde Guerre Mondiale… En incarnant divers personnages, et en vivant la guerre depuis leur perspective. Parmi ces récits, Nordlys, qui envoie les joueurs au fin fond de la Norvège. Dans les fjords se cache un terrible dessein qui pourrait changer le cours de la guerre.

Battlefield 5 : Nordlys

Tout d’abord, intéressons-nous au récit de guerre Nordlys. Car, tout comme BF1, Battlefield 5 n’est pas qu’un ensemble d’expériences multijoueur. C’est aussi une anthologie de récits de guerre en mode solo, qui explorent le plus grand conflit de l’Histoire et mettent en avant le sacrifice des hommes. Une expérience très intéressante pour la Grande Guerre. Mais DICE pourront-ils produire des récits tout aussi intéressants ? Pour le savoir, jetons un oeil à l’un d’entre eux.

Nordlys va propulser le joueur en Norvège, pendant l’occupation allemande. Celui-ci devra user de discrétion, exécuter en silence et sauver l’un des siens. Mais aussi et avant tout empêcher l’expédition d’une précieuse cargaison ennemie. « Sous la lueur verte de l’aurore boréale, au fin fond des montagnes norvégiennes, un terrible projet est à l’œuvre, quelque chose qui pourrait changer l’issue de la Seconde Guerre mondiale ». Dans Nordlys, vous incarnez Solveig, une jeune résistante norvégienne. Livrée à elle-même, confrontée au froid glacial de l’hiver norvégien, elle doit fuir (ou affronter, tout dépend de votre skill) les soldats de l’occupation… Et sans oublier, mettre un terme aux projets de l’ennemi et sauver sa mère captive.

Battlefield 5 : plongée en eaux troubles (et lourdes)

Eric Holmes, directeur de conception des récits de guerre, explique : « Il s’agit d’une histoire de résistance, de famille et de sacrifice se déroulant dans les monts scandinaves. Vous êtes un combattant de guérilla qui terrifie la garnison allemande locale et essaie de sauver un membre de la résistance. »

En progressant dans Nordlys, sans vous spoiler, vous vous apercevrez que l’histoire est un peu plus profonde. Celle-ci s’axe autour du personnage principal, et pas seulement sur le combat pour la libération de son pays. Il sera question, entre autres, de la survie de sa famille.

Pelle Hallert, directeur des cinématiques chez DICE, raconte être très satisfait du résultat. Sur le site de Battlefield 5, il confie avoir « aimé tourner les séquences cinématiques de cette histoire », il les juge « pertinentes et convaincantes ». Ce chapitre va confronter le joueur à la production d’eau lourde, composant essentiel pour des armes allemandes. « Nous voulons raconter une histoire méconnue. Je ne pense pas que beaucoup de joueurs savent que de l’eau lourde était produite en Norvège… Ou qu’ils connaissent les événements qui se sont déroulés là-bas. C’était pourtant quelque chose d’important pour les Allemands… Et les résistants qui ont risqué leur vie pour neutraliser ou détruire cette ressource. » Nous n’en dévoilerons pas plus.

Battlefield 5 propose des histoires « moins connues »

D’après Eric Holmes, DICE a fait en sorte que la campagne de Battlefield 5 apporte « quelque chose de nouveau en évitant de dépeindre les événements les plus connus de la Seconde Guerre mondiale ». On apprend dans cette interview que DICE a fait un choix curieux, et risqué. Les développeurs ont tout simplement tiré un trait sur certains épisodes célèbres de la guerre, pour « privilégier des dimensions moins connues, mais tout aussi importantes du conflit ». Comme celui de la production d’eau lourde, et la résistance norvégienne. Jusque là, seul Medal of Honor avait touché du doigt cette partie de l’histoire dans ses jeux sur PlayStation 1. De quoi intéresser, peut-être, les joueurs à l’histoire.

Eric Holmes ajoute : « Nous avons dû mener de nombreuses recherches pour trouver des lieux et des choses que nous ne connaissions pas et qui nous ont marqués quand nous les avons découverts. Nous avions décidé qu’avec les récits de guerre, les joueurs devaient être transportés dans des lieux jamais vus… Ou qu’ils devaient incarner des personnages dont ils n’ont jamais entendu parler. »

Il ajoute que l’équipe a tout fait pour éviter les éléments trop familiers. Ainsi, dans Sous aucun drapeau, l’histoire se concentre sur le Special Boat Section, relativement méconnu… Et non pas sur le fameux Special Air Service, souvent représenté dans la culture populaire. « Ce qui intéressait l’équipe, c’était de représenter l’étendue de la Seconde Guerre mondiale. Pas simplement proposer quelque chose de différent. L’objectif de l’équipe était de dépeindre cette période dans la campagne solo à travers différentes voix, différentes nationalités et différentes aventures… Menant à des combats peu connus. Ajoute-t-il.

Une narration revue pour les récits de Battlefield 5

Ces fronts inexplorés prennent vie grâce au gameplay typiquement Battlefield, que les joueur ont pu vivre dans BF1. Mais pas seulement, car il y a aussi tout ce qui est cinématiques et narration. Pelle Hallert, directeur des cinématiques chez DICE, expliqué avoir puisé son inspiration dans la dimension méconnue et jamais racontée des récits de guerre. Une façon, certainement, de pouvoir prendre certaines libertés créatives. Selon lui, et il en est sûr, les joueurs se lanceront dans la campagne « pour le gameplay, mais ils resteront pour les personnages ». « Nous n’avons pas peur de traiter des sujets délicats. De mon point de vue, c’est notre point fort. On ose faire des choses, en montrant la guerre depuis des angles jamais vus. » conclut-il.

Mais cela sera t-il suffisant pour réellement embarquer les joueurs ? Et leur faire oublier certains détails, notamment en multijoueurs ? Celui-ci a été vivement critiqué par la communauté en raison de certaines libertés prises par les développeurs. C’est également l’une des raisons pour lesquelles Battlefield 5 a été retardé. Réponse, dès le 20 novembre !