fbpx
Culture
Partager sur

Battlefield 1: DICE va effectuer de nombreux correctifs suite à la Beta

Battlefield 1: DICE va effectuer de nombreux correctifs suite à la Beta

Après la Beta de Battlefield 1, positifs comme négatifs, DICE a décidé d'écouter sa communauté et les médias afin d'appliquer de nombreux correctifs !

L’Open Beta de Battlefield 1 s’est terminée il y a peu (le 8 septembre très exactement). Après avoir fait des chiffres records, DICE s’est penché sur les retours des joueurs. Ce qui a été l’occasion pour la rédaction de donner ses ressentis tout en demandant l’avis des lecteurs de Gamers Time. Et même si il faut avouer que jamais une Beta n’a semblé aussi stable, il y a un très gros soucis d’équilibrage qui peut vite déplaire et ruiner l’expérience formidable que promet Battlefield 1. Mais Daniel Berlin, concepteur en chef de Battlefield 1, s’adresse aux joueurs pour les rassurer !

Battlefield 1 : une Beta réussie, le jeu l’est-il ?

Tout d’abord, nos impressions. Durant près d’une semaine, nous avons eu l’occasion de nous plonger dans la guerre totale que nous propose de vivre Battlefield 1. Et techniquement le jeu envoie du lourd. Il n’y a rien à dire là dessus. Bien au contraire de la Beta de Battlefield 4 qui était légèrement buguée. Et surtout désastreuse au niveau de l’optimisation. Sans parler des bugs graphiques et autres crashes de PC. Cependant Battlefield 1 est stable. Le jeu est fluide et ne possède que quelques bugs dits « traditionnels ». Battlefield 1 s’en sort plutôt bien quand il s’agit de tourner sur un grand nombre de machines aux configurations différentes. Côté technique, DICE a bien appris de ses erreurs et propose une Beta jouable. Sauf que là où ça coince, c’est au niveau du gameplay. Puisque celui-ci semble être déséquilibré. Il s’est révélé au bout de 2 heures de jeu non pas ennuyeux, mais agaçant. Pour des raisons que vous voudrez probablement lire sur notre test.

Le concepteur en chef de Battlefield 1 s’adresse aux joueurs

Après avoir fermé la Beta, DICE s’est intéressé de plus près aux avis des joueurs et des médias. Et concrètement, il y a beaucoup de changement à venir. Comme nous l’indique Daniel Berlin, concepteur en chef de Battlefield 1, tous les feedbacks ont été précieux.
« Je m’appelle Daniel Berlin et je suis le concepteur en chef de Battlefield 1. Je tiens à vous remercier de la part de nous tous, chez DICE Stockholm, de nous avoir aidés. Aidés à faire de la bêta publique de Battlefield 1 la plus grande bêta de l’histoire d’EA. C’est vraiment incroyable de voir nos fans et des néophytes jouer à notre jeu ! » Se félicite t-il. Et d’ajouter « Tous les problèmes rencontrés… Les bugs signalés… Et vos retours ont pour nous, au sein de l’équipe de développement, une valeur inestimable. Nous portons beaucoup d’attention à tous vos commentaires. Vous pouvez me croire. »

Un équilibrage très maladroit

Le mot équilibrage n’a jamais été aussi prononcé dans une Beta d’un jeu Battlefield qu’avec BF1. Vous ferez face à deux ennemis dans presque tous les cas. Des tireurs «d’élite» pas trop proches, mais pas trop loin non plus pour vous tuer en une balle ainsi que des chars d’assaut.

Le rôle du char se comprend, c’est un outil utilisé pour faire peur et surtout dissuader l’ennemi d’approcher une zone, mais pour un combat situé dans l’époque de la première guerre mondiale, trouver parfois plus de cinq chars dans un seul secteur peut sembler surréaliste, même pour un jeu qui ne fait que s’inspirer de la Grande Guerre. D’autant plus que les moyens mis à disposition (lors de la Beta) pour neutraliser les blindés sont inefficaces. Entre les grenades AT qui ne font que 25 de dégâts, les K Bullet qui font 5 de dégâts, les roquettes antichar qui font 15 et le chasseur de char qui peut faire au maximum 20, il faut véritablement s’y prendre à plusieurs pour faire tomber un char.

« Nous planchons également sur l’équilibrage (…) des armes et des véhicules »

« Nous planchons également sur l’équilibrage d’autres éléments, comme des armes et des véhicules. Et surtout nous allons retravailler le char léger. Il était probablement un peu trop efficace dans la bêta publique. » explique Daniel Berlin. Mais il n’oublie pas non plus les chevaux, jugés trop puissants. « Nous sommes tout à fait d’accord sur le fait que les chevaux peuvent encaisser trop de tirs pour le moment. Pendant la bêta, vous nous avez également fait part de la nécessité d’obtenir plus d’outils pour vous charger des véhicules plus tôt dans le jeu. Comme vous l’avez souligné. Nous allons regarder ça de plus près. » promet le concepteur. C’était effectivement l’une de nos remarques. Les joueurs manquent de moyens face à des véhicules blindés comme un char lourd, ou un char d’assaut. « Nous prévoyons par exemple un gadget pour la classe Soutien, qui devrait vous aider à neutraliser les véhicules puissants.) »

Notre verdict sur la Beta de Battlefield 1

Malgré le gros soucis d’équilibrage, le jeu reste très amusant quand on joue avec une escouade qui joue l’objectif. Les véhicules sont peut-être un peu trop nombreux. Surtout les blindés. Car même si cela rend le jeu plus dynamique l’infanterie manque cruellement de moyens pour en venir à bout. Mais DICE a promit d’y remédier. Certaines classes manquent un peu d’intérêt puisque l’approvisionnement en munitions et en santé peut se faire par vous même en montant un cheval ou en entrant dans un véhicule pour libérer des caisses de vivres. Le pilotage des véhicules est authentique, les avions sont vraiment sympa à mener. L’idée de la cavalerie est chouette, même si au final vous finirez par tomber vous ou votre monture assez rapidement. Un gros plus pour la stabilité exemplaire de cette Beta sur des serveurs pleins à craquer !