fbpx
Culture
Partager sur

Watch Dogs : le titre d’Ubisoft connait déjà des problèmes de serveurs

Watch Dogs : le titre d’Ubisoft connait déjà des problèmes de serveurs
Partager
Partager sur Facebook

Sorti depuis seulement deux jours, Watch Dogs aurait déjà connu ses premiers problèmes techniques. Comme à chaque lancement de jeu, les serveurs auraient peine à encaisser l'afflux de joueurs

Il va probablement falloir s’y faire puisque ça semble devenir la norme : depuis quelques années, à chaque sortie de jeu triple A, les joueurs font face à d’innombrables problèmes techniques sur les serveurs multijoueurs. Watch Dogs n’échappe pas à la règle : les possesseurs du titre tant attendu ont rencontré quelques erreurs de connexion.

Les serveurs de Uplay n’ont pas assuré pour la sortie de Watch Dogs

Ce sont les serveurs dédiés d’Ubisoft, via la plateforme Uplay, qui auraient peiné à assumer l’afflux massif des premiers heureux possesseurs du jeu, le jour de la sortie.

Le studio français a rapidement communiqué sur ces déconvenues sur son compte Twitter : Avec la sortie de Watch Dogs, nos serveurs connaissent un très fort afflux d’activité, et le service s’en retrouve dégradé. Nos équipes techniques monitorent la situation et travaillent activement à la résolution de ces soucis. Merci pour votre patience.

Les problèmes de serveurs, passage obligé des jeux AAA modernes ?

Ce type de surcharge est de plus en plus fréquent : les premières à avoir vraiment fait beaucoup de bruit et agacé les joueurs étaient celles de la sortie de Diablo 3. Fifa 13 avait également souffert de ce type de problème et, plus récemment, GTA V avec le mode GTA Online qui avait mis plusieurs jours voire semaines avant d’être véritablement stable.

Même si ces épisodes d’instabilité des fonctionnalités online ne durent souvent que quelques jours, elles ont le don d’agacer les joueurs : quoi de plus énervant que de voir un jeu que l’ont vient juste d’acheter bugger et être privé de certains aspects du gameplay, si ce n’est le jeu entier. Surtout que, s’il y a bien un jour ou on tuerait pour jouer à un jeu, c’est le jour J.

Autant de matraquage pour un service inadapté

Compte tenu du matraquage médiatique opéré par Ubisoft avec Watch Dogs et de l’attente créée par son report, beaucoup de joueurs pensaient et espéraient que, pour un tel hit, le studio français prévoirait des serveur robustes, prêts à encaisser un flot de joueurs impatients qui bavent depuis la première présentation lors de l’E3 2012. Notons également que l’arrivage massif de joueurs sur les serveurs était à prévoir puisque 10 jours avant sa sortie, Watch Dogs battait déjà des records de précommande.