fbpx
Culture
Partager sur

Watch Dogs : il appelle les démineurs après avoir reçu le jeu

Watch Dogs : il appelle les démineurs après avoir reçu le jeu

Alors que Watch Dogs est sorti officiellement hier, un journaliste australien a appelé les démineurs après avoir reçu le jeu dans une étrange boîte noire

Un journaliste australien du site Ninemsn a eu une drôle de surprise au moment de découvrir la commande de son Watch Dogs. En effet, ce dernier a reçu une étrange boîte noire en métal avec un digicode et accompagnée d’une lettre lui demandant d’écouter sa messagerie vocale. Sur le haut de l’objet, un code permettait d’accéder à la fameuse boîte. Mais une fois que ce dernier l’ai rentré, la boîte ne s’est pas ouverte et a de plus commencé à émettre des bips.

Les démineurs à la rescousse pour Watch Dogs

Il n’en fallait pas plus à ce journaliste australien. Ni une, ni deux, il a pris les choses en main et a décidé d’appeler la brigade de déminage. Une fois sur place, les démineurs ont déplacé la boîte en métal dans le sous-sol du bâtiment pour des raisons de sécurité mais aussi pour éviter tout risque d’explosion comme pouvait l’indiquer les bips à répétition.

Ce n’est qu’une fois le coffre ouvert que les journalistes et les démineurs ont pu constater qu’il n’y avait aucun danger. A la surprise générale, la police a découvert une copie de Watch Dogs ainsi que divers goodies comme un bonnet ou encore une casquette de Baseball. A l’intérieur, il y avait aussi un petit message prévenant de la date de levée d’embargo pour le test.

Watch Dogs : il appelle les démineurs après avoir reçu le jeu
Watch Dogs : il appelle les démineurs après avoir reçu le jeu

Ubisoft est allé trop loin pour son Watch Dogs

Face à ce colis suspect contenant Watch Dogs, Hal Crawford, l’un des journalistes de Ninemsn, a jugé que l’équipe de presse d’Ubisoft était allé beaucoup trop loin. La ligne jaune a clairement été franchie dans ce qu’il est possible pour une entreprise de relations presse d’envoyer de manière anonyme à une rédaction .

Ubisoft n’a pas souhaité commenter cet événement étonnant.

J.M. C.

Photo DR