fbpx
Culture
Partager sur

Electronic Arts : l’éditeur vise le milliard de recette avec ses DLC

Electronic Arts : l’éditeur vise le milliard de recette avec ses DLC

L’éditeur de jeux vidéo Electronic Arts vise un objectif plutôt impressionnant, celui d’engendrer un milliard de chiffre d’affaire grâce à ses DLC

Pour l’année fiscale en cours Electronic Arts vise le milliard de dollars de chiffre d’affaire rien qu’avec ses DLC, ce chiffre parait impressionnant et difficile à atteindre mais pas tant que cela si l’on regarde les chiffre que l’éditeur a communiqué récemment. Le contenu numérique téléchargeable représente une énorme part de marché pour les constructeurs comme Sony ou Microsoft mais aussi pour les éditeurs de jeux vidéo.

Le trimestre fiscal s’est achevé le 30 juin dernier et les chiffres d’Electronic Arts sont très encourageants. En effet, rien que pour la franchise Madden NFL les ventes de contenus liés au jeu ont augmenté de plus de 350% rapport à la même période l’année dernière. Electronic Arts proposera d’ailleurs un catalogue de jeux impressionnant d’ici peu de temps. De très gros titres sont à attendre notamment FIFA 15, Les Sims 4, NFL 15 ou encore Madden NFL 15. Le contenu téléchargeable lié à ces jeux est immense et devrait réellement permettre à Electronic Arts d’engendrer ce milliard de dollars de chiffre d’affaire.

L’EA Access n’est pas innocent

Il y a quelques temps Electronic Arts annonçait un partenariat exclusif avec Microsoft et sa Xbox One. L’éditeur proposera donc un abonnement disponible sur le Xbox Live grâce auquel les joueurs du monde entier pourront jouer de façon illimitée aux jeux que l’éditeur aura choisit d’ajouter à son coffre. Pour l’instant seulement quatre jeux seront disponibles à savoir Battlefield 4, Madden NFL 15, Peggle 2 et FIFA 14.

Les DLC seront bien entendu disponible sur cet abonnement qui ne coûte que 3,99 euros par mois. Ce nouveau partenariat devrait permettre à Electronic Arts d’atteindre son objectif et ainsi d’engendrer son milliard. Sony n’a pas souhaité que ce partenariat s’applique à sa PS4 déclarant que ce dernier ne lui rendait pas service. Avec 10 millions d’unités vendues à travers le monde la PS4 aurait pu augmenter considérablement les bénéfices engendrés par Electronic Arts