Culture
Partager sur

Watch Dogs : le report du jeu a coûté 250 millions d’euros à Ubisoft

Watch Dogs : le report du jeu a coûté 250 millions d’euros à Ubisoft
Partage
Partager sur Facebook

Yves Guillemot, patron d'Ubisoft, a reçu le chroniqueur Mouloud Achour pour son émission "Clique". L'occasion d'évoquer les chiffres associés à Watch Dogs, notamment les pertes dues à son report

Le jour J c’est demain : la planète entière va découvrir ce que Watch Dogs a dans le ventre. Le défi est de taille pour Ubisoft qui joue gros en proposant une nouvelle licence qui a la prétention de concurrencer GTA V et d’être la première grosse bombe sur consoles Next-Gen. Le parcours a été semé d’embûches et de polémiques pour le géant français du jeu vidéo : Watch Dogs a été plusieurs fois repoussé alors qu’il était initialement attendu pour la fin de l’année 2013, en même temps que les nouvelles consoles.

Si ce report a provoqué la colère des joueurs, il a également fait beaucoup de mal à la société comme l’explique Yves Guillemot, directeur général de la firme au micro de Mouloud Achour : On se prend moins 25 (points en bourse, ndlr) le lendemain… ça représentait 250 millions à peu près.

Le succès de Watch Dogs, moteur de l’avenir de la firme

Yves Guillemot a également rappelé l’importance d’un jeu comme Watch Dogs. Même si un échec ne mettrait pas forcément en branle l’avenir de la firme, il est le gage de sa réussite et sa croissance future. Selon Yves Guillemot, développer un jeu comme Watch Dogs Ça coûte très cher, c’est supérieur à 70 millions…

De l’importance de la communication

On comprend donc qu’après les reports et l’inquiétude des joueurs quant à la baisse de la qualité graphique du jeu, Ubisoft ait mis le paquet dans la dernière ligne droite avec une campagne communication agressive, et des vidéos à tour de bras pour rassurer sur le contenu du jeu. La peur de l’échec a été telle que certaines rumeurs évoquaient la censure de certaines critiques négatives (sorties prématurément) par l’éditeur français.

Quoiqu’il en soit les premiers tests de Watch Dogs devraient commencer à pleuvoir dans la nuit et d’après les premières impressions glanées ça et là, l’essai est transformé par Ubisoft même si le jeu pourrait s’avérer un tout petit peu moins époustouflant que prévu.

Sources : Gameblog, Clique