Culture
Partager sur

PlayStation : un dirigeant PS se ridiculise en parlant de jeux vidéo

PlayStation : un dirigeant PS se ridiculise en parlant de jeux vidéo
Partage
Partager sur Facebook

Jean-Christophe Cambadélis s'est ridiculisé en tentant d'utiliser le mot PlayStation lors d'une interview. Le résultat donne une fois de plus, une vision réductrice et abêtissante des jeux vidéo

A chaque fois qu’une homme politique ou une personnalité publique se hasarde à parler de jeu vidéo, le résultat est médiocre voire très souvent ridicule. Aujourd’hui c’est le Premier Secrétaire du Parti Socialiste Jean-Christophe Cambadélis qui, en voulant donner l’impression d’être moderne et « dans le coup », a tenté d’utiliser les jeux vidéo dans une métaphore. Dommage, La métaphore est ratée, mais la publicité pour PlayStation réussie.

En voulant parler de la PlayStation, Jean-Christophe se ridiculise

Interrogé par nos confrères du Parisien sur le climat qui règne en ce moment au parti socialiste (division, députés frondeurs etc.) il a répondu : Je dirai aux socialistes que PS, ça veut dire Parti socialiste, et pas PlayStation. PlayStation, où il faut descendre en peu de temps un maximum de personnages, donc de socialistes.. Bien tenté l’introduction du mot clé PlayStation dans une déclaration sérieuse mais une fois de plus un homme politique nous délivre une description réductrice de ce que son les jeux vidéo. D’autre part, on ne voit pas trop ce que la console de Sony vient faire dans la discussion

Les jeux vidéo secteur méconnu des personnalités médiatiques

Quoiqu’il en soit, la communauté gamer est habituée au manque de connaissance du sujet dont font preuve les personnalités publiques : comme en témoigne le désormais célèbre journaliste qui a inventé le mot Meuporg pour parler des MMORPG (jeux massivement en ligne) repris à foison par les médias spécialisés.

L’autre dernière affaire est bien plus triste : Une chroniqueuse du Grand Journal s’est faite lynchée par les fans de jeux vidéo après avoir, en compagnie d’Antoine Decaunes, fustigé les joueurs qui utilisaient l’application de streaming Twitch permettant de regarder parties de jeux vidéo.

Photo DR

Source : Gameblog