fbpx
Culture
Partager sur

Xbox One : la baisse de prix à 399 euros expliquée

Xbox One : la baisse de prix à 399 euros expliquée

Phil Harrison, responsable des studios européens de Microsoft a expliqué à nos confrères de "Gameblog" les raisons de la baisse de prix de la Xbox One

Le 13 mai dernier, un pack Xbox One sans Kinect a été annoncé. Une manière pour Microsoft d’abaisser le prix de sa console à celui de la PS4, soit à 399 euros. Seulement, personne ne s’attendait à une telle annonce aussi vite. Nos confrères de Gameblog ont ainsi demandé à Phil Harrison, responsable des studios européens de Microsoft pourquoi l’avoir fait maintenant alors que l’E3 pointe le bout de son nez.

Privilégier les jeux Xbox One à l’E3 plutôt que le business

Phil Harrison a ainsi mis l’accent sur les jeux pour l’E3 2014 plus que le business. Notre envie de nous concentrer sur les jeux à l’E3 domine. En évoquant le pack maintenant, nous allons pouvoir concentrer notre conférence sur les jeux et non le business. Nous avons beaucoup de choses à montrer. Parmi ces choses, il pourrait y avoir Sunset Overdrive, Call of Duty, Halo 5 et de nouveaux jeux.

Microsoft a aussi précisé qu’il y avait un nombre important de raisons qui ont poussé la firme de Redmond a annoncé la Xbox One sans Kinect sans préciser lesquelles. Toutefois il semble logique que Microsoft cherche à booster ses ventes avec cette baisse de prix à quelques jours de l’E3 2014 qui devrait donner l’eau à la bouche aux joueurs.

Microsoft écoute les joueurs pour sa Xbox One

Phil Harrison n’abandonne cependant pas l’ancien pack. Pour autant, nous continuons de penser que l’expérience Premium reste le pack comprenant Kinect. Mais, à l’image de ce que nous faisons depuis des mois, nous souhaitions écouter les joueurs et leur donner le choix.

Écouter les joueurs, Microsoft le fait beaucoup depuis un an. Espérons pour la firme de Redmond que ce ne soit pas le mauvais choix. Pour surpasser Sony, qui s’était moqué de Microsoft dernièrement, la firme se doit de changer des choses.

Photo DR