fbpx
Culture
Partager sur

Rise of the Tomb Raider : Ubisoft n’aurait pas pu offrir une exclusivité pareille

Rise of the Tomb Raider : Ubisoft n’aurait pas pu offrir une exclusivité pareille

L’exclusivité que Square Enix a signée avec Microsoft pour son prochain gros titre Rise of the Tomb Raider n’arrête pas de faire parler d’elle. Aujourd’hui, c’est Ubisoft qui tient à s’exprimer à son sujet

C’est la grosse polémique du moment : l’exclusivité de Rise of the Tomb Raider sur Xbox One, qui a été annoncé lors de la GamesCom de Cologne. Les joueurs de PS4 et PC du monde entier se sont indignés en déclarant qu’il était véritablement injuste qu’une licence d’habitude multiplateforme devienne maintenant une exclusivité seulement disponible que une seule console en l’occurrence la Xbox One.

Sony a d’abord abordé le sujet dans un communiqué. Mais aujourd’hui, c’est au tour d’Ubisoft et plus particulièrement de son grand patron Yves Guillemot d’évoquer ce qui pourrait bien être le « scandale » de cette année dans le monde du jeu vidéo : pour Ubisoft, c’est plus compliqué de faire ce genre de choses, spécialement sur des grosses licences. Nous devons faire en sorte que nos fans puissent jouer aux jeux auxquels ils veulent jouer. Le plus souvent, ils ne peuvent pas s’offrir plusieurs consoles, donc les exclusivités ont besoin d’être examinées avec soin.

Microsoft a dû dépenser beaucoup d’argent

Pour pouvoir s’offrir cette exclusivité qui n’est, au final que temporaire, Microsoft a dû mettre la main au porte-monnaie et pas qu’un peu. Il s’est engagé à participer au financement du jeu (peut être dans son intégralité) mais surtout a promis à Square Enix une promotion exceptionnelle. En effet, Microsoft s’est offert cette exclusivité pour une seule et bonne raison : concurrencer Sony et son Uncharted 4 qui sortira exactement à la même période que Rise of the Tomb Raider, soit pour Noël prochain.

Sony n’aurait jamais mis en avant Tomb Raider alors qu’Uncharted 4, directement sorti de ses studios, sera disponible à la même période. C’est l’une des raisons qui ont poussé Square Enix à signer ce partenariat. Ubisoft, lui, étudiera la question des exclusivités mais toujours sur des titres moins importants que Rise of the Tomb Raider.