fbpx
Culture
Partager sur

Assassin’s Creed Unity utilisé pour étudier la Révolution Française

Assassin's Creed Unity utilisé pour étudier la Révolution Française

Laurent Turcot, professeur d'histoire à l'UQTR et consultant historique pour Assassin's Creed Unity, s'est vu offrir un beau cadeau de la part d'Ubisoft : le droit d'utiliser le moteur du jeu pour illustrer ses cours à l'université

C’est l’un des titres les plus attendus de cette fin d’année : Assassin’s Creed Unity, prochain gros carton de chez Ubisoft, doit sortir dans trois petits jours. Pour ce nouvel opus, le développeur de jeu a décidé de faire évoluer son héros à Paris, en pleine Révolution Française. Et pour pousser le réalisme jusqu’au bout, Ubisoft a fait appel à Laurent Turcot un professeur d’histoire de l’UQTR (Université du Québec à Trois-Rivières). Le rôle de cet expert du Paris du 18ème : guider et conseiller l’entreprise pour affiner les moindres détails d’Assassin’s Creed Unity et ainsi faire coller le titre avec la réalité pour le rendre le plus crédible possible. A la fin de sa collaboration avec Ubisoft, Laurent Turco s’est vu offrir un beau cadeau de la part du développeur de jeu : le droit d’utiliser le moteur du jeu pour faire découvrir Paris durant cette dure période à ses étudiants.

Un Google Street View de Paris au 18ème

Voila une nouvelle qui ravira sans aucun doute les étudiants de Laurent Turcot. Car Assassin’s Creed Unity a décidé de s’inviter sur les bancs de la Fac. Grâce à sa collaboration avec Ubisoft, le professeur a obtenu le droit d’utiliser le moteur du dernier né de la saga Assassin’s Creed -sans le héros Arno et la trame narrative- pour illustrer ses cours à l’université : Ce qu’on va faire dans les prochains mois, c’est qu’on va prendre le jeu et je vais retirer tous les personnages, toute la trame narrative, et on va pouvoir se promener dans le Paris de 1789 comme un Google Street View. Dans mes cours sur la Révolution (française), on va pouvoir avancer, se tourner vers un bâtiment néo-classique, parler d’architecture, se tourner vers un policier, parler de la police à Paris. Donc, c’est ce que j’appelle un peu l’enseignement augmenté.

On imagine que le nombre d’inscrits aux cours de Laurent Turcot va monter en flèche.