fbpx
Culture
Partager sur

Buzz : BLAT, nouvelle série avec 2 minutes 2 share

Partager sur Facebook

Pour ce nouveau rendez-vous buzz vidéo avec son partenaire vidéo 2 minutes 2 share, MCE propose de découvrir le premier épisode de la série "BLAT"

Pour ce nouveau buzz vidéo en partenariat avec le studio de production 2 minutes 2 share, MCE vous propose de découvrir BLAT. Toujours dans le registre de l’humour, cette nouvelle websérie se distingue par la qualité très cinématographique de sa réalisation.

Buzz : BLAT, nouvelle série avec 2 minutes 2 share

Comme l’explique son auteur et réalisateur, Benoît Blanc, précisant que sa maman étant peintre et son papa père photographe, cette dimension ne pouvait lui échapper, être drôle n’empêche pas d’aimer les belles images. Pour 2 minutes 2 share nouveau studio de production friendly et créatif qui a choisi de suivre l’aventure, les BLAT sont « les Inconnus » version 2015 et 2.0. Armés jusqu’aux dents de matos cinéma, les BLAT créent des sketches hyper léchés qui sont autant de mini-films très aboutis.

Dès le premier épisode « le braquage », BLAT donne le ton avec un sketch à la fois très visuel et très bien écrit. Le spectateur se laisse embarquer avec plaisir dans la bagnole de cette bande de malfrats digne de celle des  » Pieds Nickelés ». C’est jubilatoire, drôle, très rythmé avec une cascade de situations comiques.

À l’initiative de BLAT, Benoît Blanc multiplie les talents et les modes d’expression : cinéma, télé, théâtre de rue, théâtre d’improvisation, internet, clown, comédien, réalisateur, auteur… Il est aussi très présent sur internet depuis 2006, notamment avec « Ça sent le fromage », première émission culturelle improvisée diffusée sur la web. Pour Blat, il a eu envie de réunir un collectif d’artistes, comédiens et auteurs avec qui il compose une succession de délires en s’amusant au fil des épisodes avec des personnages, des situations et des décors vraiment très différents. Par exemple, le second épisode de Blat mettra en scène un professeur de karaté particulièrement musclé !

Et si vous vous demandez, pourquoi « BLAT » ? Benoît Blanc vous expliquera qu’il cherchait un nom court, universel qui fonctionne dans toutes les langues. Et qu’en plus, BLAT qui fait irrésistiblement penser aux cafards avait en plus ce petit côté bien crado qui fait aussi partie de l’esprit du projet et des premières créations. »

Un programme à suivre avec PCE et 2 minutes 2 share !