fbpx
Culture
Partager sur

Dragon Ball Super: Si la série était une BD pulp des années 70′!

Dragon Ball Super: Si la série était une BD pulp des années 70'!

Dragon Ball Super n'en finit pas de stimuler la créativité des fans. Aujourd'hui, c'est une splendide découverte faite sur le site Pixalry que l'on regarde

L’annonce de l’arrivée de Dragon Ball Super a vraiment fait l’effet d’une bombe! C’est au fan Ástor Alexander que nous devons ces splendides fausses couvertures de bandes dessinées vintage. Elles représentent un arc de la série DBZ en particulier, celle des terrifiants Cyborgs du Dr. Gero!

Dragon Ball Super Franco-Belge?

Il ne s’agit pas d’une annonce officielle pour une nouvelle série Dragon Ball au style vintage, malheureusement. Pour l’instant, il ne s’agit que de couvertures en hommage à la nouvelle série Dragon Ball Super qui va se lancer cet été au Japon. Mais vu le succès de ces « fan arts » au niveau international, il y a fort à parier que l’artiste Ástor Alexander va remettre le couvert en détournant encore quelques moments clés de l’histoire de Dragon Ball Z! Ces couvertures nous présentent donc l’arc des Cyborgs du Dr. Gero, prêt à donner la vie à ses nouvelles créations pour gouverner le monde. On y distingue très clairement un hommage aux bandes dessinées dites « pulp » des années 1970/1980 comme « Le Mercenaire », une série de bande dessinée espagnole créée en 1981 par Vicente Segrelles. Le résultat est on-ne-plus crédible et déroutant. Un Trunk venant du futur au design tellement plus franco-belge que son original dans les mangas, ça choque un peu!

>>> L’origine du nom des héros de Dragon Ball Super, c’est ici!

Ce n’est pas son coup d’essai!

Effectivement, Ástor Alexander est coutumier du fait. Il a dans la peau ce style rétro qui lui sied à ravir lors de ses nombreuses reprises d’oeuvres contemporaines à la sauce « pulp« . Nous retrouvons ainsi dans sa collection fournie des arts de Poison Ivy (Batman), de Samus Aran (le jeux Metroïd) ou encore Mario et Peach (Super Mario). A chaque fois, le style de l’artiste fait mouche et se permet même de vendre ses oeuvres adaptées soit en poster, coque de téléphone ou encore design pour MacBook Pro! Nul doute que Ástor Alexander entreprendra encore de détourner des affiches d’oeuvres vidéoludiques pour le plus grand plaisir des quelques 33 000 personnes qui suivent ses avancées! Dragon Ball Super, c’est cet été au Japon et, espérons-le, bientôt en France!

source: Pixalry
crédit images: Ástor Alexander