fbpx
Culture
Partager sur

Avengers 2: boycotté dans 770 salles en Allemagne!

Avengers 2: boycotté dans 770 salles en Allemagne!

Alors qu'Avengers 2 n'est toujours pas sorti aux Etats-Unis, il cartonne déjà en Europe et à l'international. Mais l'Allemagne compte boycotter le film!

Le succès d’Avengers 2 est quasi-indiscutable au niveau international. Pourquoi quasi-indiscutable? Car l’Allemagne s’apprête à boycotter Avengers 2 dans près de 770 salles de son pays. Explications.

Avengers 2: Disney augmente la taxe!

En effet, la raison de ce boycottage massif de la part de l’Allemagne vis-à-vis d’Avengers 2 est purement d’ordre financier, et moral. Moral car les gens de chez Disney ont taxé le film à 53% des recettes au lieu des 47,7% habituels. Dans ces conditions, plus de la moitié des recettes d’Avengers 2 reviendrait directement à Disney. Dans un modèle économique où les petits cinémas allemands ont du mal à joindre les deux bouts, ajouter cette nouvelle augmentation aux coût déjà très importants de l’entretient de leur cinéma est juste impossible. « Approcher l’industrie avec de telles conditions est complètement inhabituel, et pour moi, scandaleux ! » a déclaré Andreas Kramer de la Confédération des Cinémas Allemands aux colonnes du Deutsche Welle. De plus, d’après le site Première, « les Studios Disney réduiraient leurs dépenses publicitaires dans les cinémas et ne donneraient pas d’avance sur la location des lunettes 3D (nécessaires pour voir le film dans les meilleures conditions) ». De quoi, effectivement, fermer ses portes au Blockbuster hollywoodien.

Les cinémas allemands en péril?

Ce boycott ne vient donc pas d’un dégoût pour les produits américains mais bien d’un plus vaste problème financier qui prennent les cinémas allemands les plus fragiles à la gorge, et ceux depuis plusieurs années. Toujours selon Andreas Kramer, « les petits exploitants peinent à garder la tête hors de l’eau face aux multiplexes, notamment parce qu’ils ont du dépenser des fortunes pour moderniser leurs stratégies de marketing mais aussi leurs technologies de diffusion, afin de pouvoir projeter des copies numériques. Alors que ces cinémas indépendants auraient dépensés plus de 3,4 milliards de dollars pour ce passage au numérique, (permettant par là-même aux studios d’économiser des frais de pellicules, ndlr), les nouvelles conditions d’exploitation de Disney prouvent leurs faibles poids dans la balance des négociations. ». Une initiative de Disney qui tombe à un moment où les cinémas allemands n’en peuvent plus!

source: Première, Deutsche Wells
crédit photo: Marvel