fbpx
Culture
Partager sur

Quentin Tarantino : « Big Bad Wolves », « le meilleur film de l’année », le 2 juillet au cinéma

Quentin Tarantino : « Big Bad Wolves », « le meilleur film de l’année », le 2 juillet au cinéma

Quentin Tarantino vous recommande fortement de voir le film "Big Bad Wolves" qui est selon lui "sensationnel" et sera bientôt au cinéma

BIG BAD WOLVES, LE 2 JUILLET AU CINÉMA
Un film de Aharon Keshales & Navot Papushado, recommandé par Quentin Tarantino.

Sensationnel. Le meilleur film de l’année a déclaré Quentin Tarantino à propos de Big Bad Wolves.

Quentin Tarantino Big Bad Wolves, le meilleur film de l'année, le 2 juillet au cinéma
Quentin Tarantino Big Bad Wolves, le meilleur film de l’année, le 2 juillet au cinéma

DECOUVREZ LA BANDE-ANNONCE :

SYNOPSIS :

Une série de meurtres d’une rare violence bouleverse la vie de trois hommes : le père de la dernière victime qui rêve de vengeance ; un policier en quête de justice qui n’hésitera pas à outrepasser la loi ; et le principal suspect – un professeur de théologie arrêté et remis en liberté suite aux excès de la police. Forcément, ça ne peut pas donner une enquête classique…

Quentin Tarantino en quelques dates

Quentin Tarantino vend les scripts de True romance et Tueurs nés (adaptés en 1993 et 1994) et se remet rapidement de la frustration de n’avoir pu les réaliser lui-même en finançant, avec l’argent récolté, son premier film, Reservoir Dogs. Il en écrit le scénario et le présente à Harvey Keitel qui s’enthousiasme au point d’y jouer gratuitement. Le film, rapidement culte, impose son auteur comme la nouvelle star du cinéma indépendant américain.

C’est en 1994 que l’Américain réalise Pulp Fiction, qui devient très vite un film culte pour des millions de cinéphiles. Le cinéaste relance la carrière de John Travolta en lui offrant l’un des rôles phares du long-métrage, qui obtient la Palme d’or du Festival de Cannes et l’Oscar du meilleur scénario. Il tourne ensuite Jackie Brown en 1997, adapté du roman Rum Punch d’Elmore Leonard. Le film annonce le retour à l’écran d’une autre star des années 1970, Pam Grier, qui donne la réplique à Robert De Niro, et Samuel L. Jackson.

En 2007 Grindhouse voit le jour. Vibrant hommage aux films de genre dont il signe l’un des deux segments, l’autre étant réalisé par Rodriguez. Sorti en un seul programme aux Etats-Unis, le concept Grindhouse est divisé en deux pour son exploitation française : le Boulevard de la mort de Tarantino sort en premier, suivi par Planète terreur de Rodriguez.

En 2009, le natif de Knoxville grave enfin sur pellicule un projet qu’il garde en tête depuis longtemps, Inglourious Basterds.

Le cinéaste planche ensuite sur un autre de ses grands projets, réaliser un western spaghetti, genre qu’il affectionne particulièrement. C’est chose faite en 2012 avec Django Unchained, un western se déroulant sur fond d’esclavagisme.

Communiqué

Photo DR