fbpx
Culture
Partager sur

L’odyssée d’« Olympia » : l’oeuvre de Manet pour la première fois hors de France

C’est la première fois qu’un Président autorise le voyage du nu « Olympia » d’Édouard Manet, et François Hollande l’a fait. Le tableau le plus célèbre du Musée d’Orsay déménagé temporairement à Venise

C’est dans le secret le plus total que l’œuvre inestimable et non cotée sur le marché de l’art d’Édouard Manet a voyagé de Paris à Venise, sous escorte policière.

La courtisane nue accueillera les curieux au Palais des Doges du 24 avril au 11 août 2013. C’est la première fois que la toile qui a fait scandale et divisé le monde de l’art en 1865 quitte le territoire français.

L’accord du Président de la république

À l’occasion de ce prêt exceptionnel, l’avis de François Hollande a été sollicité par Guy Cogeval, président du Musée d’Orsay:

A titre exceptionnel, et pour la première fois, j’ai demandé le consentement du président de la République pour prêter l' »Olympia » qui appartient au patrimoine de la France a-t-il déclaré à l’AFP J’avais déjà l’accord de la ministre de la Culture, mais j’ai voulu écrire également au président de la République qui m’a donné une réponse positive.

Le duel des dames à Venise

Olympia, inspirée par la modèle Victorine Meurent, confronte le public avec son regard franc et direct, aucune fioriture, aucun embellissement ; la prostituée siège fièrement l’air de lancer un défi au monde entier. Une femme noire lui apporte un bouquet, tandis que son chat est posté sur le lit la queue dressée.

Tous ces éléments qui ont été l’objet du scandale seront disposés en face du tableau de Titien, La Vénus d’Urbino, peint en 1538 et dont s’est inspiré Manet. En face de la courtisane au teint blafard, la Vénus est plus accueillante, peinte dans une esthétique classique et invite son public à la volupté.

Arrivée à bon port, Olympia, allongée depuis 148 ans et sans aucune ride, vous attend au Palais des Doges de Venise du 24 avril au 11 août 2013.

Manon Monmirel