fbpx
Culture
Partager sur

Le groupe Air met en musique les Beaux-Arts de Lille

Le groupe Air met en musique les Beaux-Arts de Lille

Le duo de chanteurs et musiciens français Air a été invité à mettre en musique des œuvres d'artistes aux Beaux-Arts de Lille

Les musées des Beaux-Arts sont des lieux d’inspiration pour les artistes. Ils y puisent la matière essentielle de leur imaginaire pour conjuguer tradition et avant-garde. Le cinéma d’art et essai, la littérature, l’opéra, le théâtre, la mode, bien sûr, mais aussi les blockbusters du box office et des jeux vidéos, le pop-rock, l’électro, la bande dessinée : autant de domaines de la culture où les créateurs se réclament sans complexe des maîtres les plus prestigieux. Le Palais des Beaux-Arts, construit au cœur de Lille à la fin du XIXe siècle, possède une collection encyclopédique exceptionnelle, l’une des premières de France après le Louvre : dans le cadre d’Open Museum, elle sera offerte à l’invention et l’imagination de grands créateurs.

Open Museum, c’est une invitation donnée chaque printemps à des artistes que l’on n’attend pas dans un musée, connus et reconnus pour leurs œuvres et leurs goûts des correspondances entre les arts: réalisateurs de cinéma, comédiens, écrivains, créateurs de mode, musiciens, grands chefs de cuisine… Passionnés par l’art, ancien ou contemporain, ils proposeront leur vision du musée en l’investissant de toutes les manières imaginables. Mises en musique originales, associations étonnantes, visions décalées, tout sera possible, dans le but de faire découvrir et redécouvrir aux visiteurs du musée la force d’inspiration des collections permanentes.

Les premiers invités sont les membres du groupe de musique français Air : Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin

Symbole du mouvement musical French Touch (musique électronique française), le groupe Air a acquis en plus de 15 ans de carrière une reconnaissance et une notoriété internationales. Le groupe Air a collaboré avec des icônes françaises comme Françoise Hardy, Phoenix, Charlotte Gainsbourg, Etienne Daho, avec des chanteurs ou producteurs britanniques comme Jarvis Cocker (PULP), Neil Hannon (Divine Comedy), Nigel Godrich et des figures de la scène américaine comme Beck et le trio de jeunes new-yorkaises Au revoir Simone. Leurs collaborations artistiques s’étendent également à la poésie, aux arts plastiques, à la photographie, à la vidéo et le cinéma.

La réalisatrice Sofia Coppola leur a confié la bande originale de Virgin Suicides, prélude à d’autres collaborations (Lost In Translation, Marie Antoinette). Ils ont aussi remixé Depeche Mode, Neneh Cherry, MGMT et David Bowie. Leur discographie est exemplaire. Ils ont vendu plus de 5 millions d’albums. Ils se sont produits sur les plus grandes scènes et festivals à travers le monde entier, notamment aux États-Unis et au Japon, comme nul groupe français auparavant. Aujourd’hui, Air n’est plus une curiosité française mais un phénomène international.

Pour le Palais des Beaux-Arts, le groupe composera des musiques originales pour les espaces du musée et pour ses collections : une création sur-mesure qui réinventera la visite des lieux et qui incitera à porter un regard neuf et différent sur ses chefs d’œuvre.

Avec Linda Bujoli, Mathias Kiss, Xavier veilhan et Yi Zhou

En plus de leur intervention, la salle des plans-reliefs et le département Moyen Age – Renaissance seront respectivement investis par les œuvres de Mathias Kiss Miroir froissé #2 et de Linda Bujoli Land Me, toutes deux mises en musique par le groupe. Le film de Yi Zhou Ear, Hear, Earth avec sa bande son créée par Air sera projeté sur sa plaque de marbre en correspondance avec Le Festin d’Hérode de Donatello. Les sculptures de Xavier Veilhan – les portraits miniatures des deux membres du groupe – seront également présentées au sein des collections.

Cette initiative est à notre connaissance une première dans un musée. Elle est aussi l’occasion d’expérimentations étonnantes dans le domaine de la diffusion du son, avec le Groupement de Recherche Musicale (GRM) de l’Institut National de l’Audiovisuel (INA) d’une part et la jeune start-up roubaisienne A-Volute d’autre part.

Direction du projet : Bruno Girveau, Directeur du Palais des Beaux-Arts de Lille et du musée de l’Hospice Comtesse et Régis Cotentin, Chargé de programmation contemporaine au Palais des Beaux-Arts de Lille.

Horaires : lundi de 14 h à 18 h, du mercredi au dimanche de 10 h à 18 h.

Tarifs : Inclus dans le billet d’entrée au musée (6,50 € / 4 €)

Communiqué

Photo DR