fbpx
Culture
Partager sur

Spring Breakers : confidences des actrices

Spring Breakers : confidences des actrices

Sorti le 6 mars, ce film a bénéficié d’une forte médiatisation. Contre toute attente, les critiques sont bonnes malgré des actrices sorties de l’école Disney. Un film explosif avec des comédiennes très sexy. Elles expliquent ce qui les a poussé à jouer dans « Spring Breakers »

Aux Etats-Unis, le spring break correspond à une ou deux semaines (selon l’Etat) de vacances pour les étudiants américains. Ils profitent de cette période pour partir notamment au Mexique ou en Floride. Le but ? Participer à des soirées gigantesques et sans limite.

Une tradition qui n’a pas échappée au jeune prodige Harmony Korine qui a réalisé Spring Breakers. Un casting osé quand on sait que ses héroïnes sont loin de leur registre habituel. Pures produits Disney depuis leur plus jeune âge, Vanessa Hudgens et Selena Gomez sont époustouflantes dans leurs interprétations respectives.

Un film qui met en avant un talent d’actrice, celui de s’adapter à des rôles nouveaux. Il faut dire qu’entre l’ex de Justin Bieber et l’héroïne de la comédie musicale High School Musical, il y a de quoi être dubitatif quant à leur crédibilité à passer sur le grand écran.

Le rôle le plus sage pour Selena Gomez

Lorsque le réalisateur lui a demandé de choisir son rôle, elle a préféré interpréter celui de Faith. Héroïne la plus calme de la bande, elle est davantage portée sur la foi que sur les drogues. Ainsi, elle s’assure ne pas choquer son très jeune fan club : Je ne crois pas être allée trop loin et le film non plus.

Ce n’est pas le cas de sa copine Vanessa Hudgens qui joue le rôle d’une des deux meneuses de la bande. Scènes parfois trashes et osées, elle avoue s’être sentie très à l’aise dans ce film. Elle ajoute Spring Breakers nous donne une sensation de pouvoir.

Rachel Korine, la plus âgée de la bande

Quant à Ashley Benson, davantage connue pour ses rôles dans diverses séries télévisées, elle est loin de passer inaperçue. Elle apparaît dans une scène à la limite de la violence ou elle fait face à un gangsta-dealer interprété par James Franco. Elle donne le ton et fait preuve d’une étonnante maturité. Etonnant (ou pas), la dernière de la bande n’est autre que l’épouse du réalisateur. A 26 ans, Rachel Korine est la plus âgée de la bande et a souvent inspiré à la réalisation du film de son compagnon.

Pour Harmony Korine, ce film est né d’une idée aussi drôle qu’étonnante : des filles en bikini sur la plage, avec des masques de ski, en train de braquer des gros touristes.

Si le film a suscité la curiosité de milliers d’adolescents aux Etats-Unis, on comprend rapidement pourquoi.

S. C.