fbpx
Culture
Partager sur

Disiz se confie dans Face B sur MCE

Disiz se confie dans Face B sur MCE

À l'occasion de la sortie de son album "Transe-Lucide", Disiz a accordé une interview à Jayann et Nicolas pour "Face B" sur MCE

Dans ce cinquième numéro de Face B, de l’autre côté du hip hop, nos deux journalistes Jayann et Nicolas ont rencontré le rappeur Disiz, à l’occasion de la sortie le 3 mars dernier de son nouvel album Transe-Lucide.

Ce dernier opus n’est autre que le troisième épisode de son triptyque commencé il y a maintenant deux ans avec l’EP Lucide, suivi de l’album Extra-Lucide. Trois projets qui ont ainsi pu marquer définitivement le retour gagnant dans le rap game de Disiz, qui avait pourtant décidé d’arrêter le rap suite à son album Disiz The End.

Pour Disiz, le rap n’est pas représenté à sa juste valeur dans les médias

Au cours de cette interview, Disiz revient sur la mauvaise image du rap véhiculée par les grands médias. Selon le rappeur, rien n’a bougé ces quinze dernières années.

Je pense que depuis le début du rap français, les gros médias ont toujours vu le rap avec des clichés extrêmement forts, extrêmement marqués. J’en ai fait les frais. Je me suis trompé dans pas mal d’émissions. On a souvent demandé aux rappeurs d’être en même temps des hommes politiques, des sociologues etc. Après ça fait une sorte de cercle vicieux, avec une certaine « glamourisation » de la banlieue, de la violence, qui a fait que certains rappeurs ont forcé le trait, confie Disiz, avant d’ajouterLe rap est un genre musical extrêmement fort particulièrement en France, et si on regarde depuis 10-15 ans, je mettrais ma main à couper, que c’est le genre musical qui rapporte le plus d’argent en France. Et pour autant, il n’est pas représenté à sa juste valeur dans les gros médias en général.

Découvrez l’émission Face B en intégralité en cliquant ici.

Suivez Face B sur les réseaux sociaux :
facebook.com/faceB.hiphop
twitter.com/FaceB_hiphop

Découvrez notre dossier spécial Bac 2014

dossier bac 2014

Vidéo à ne pas manquer