fbpx
Culture
Partager sur

The amazing Spider Man 2: entre succès et critiques depuis sa sortie en salle avant hier

The amazing Spider Man 2: entre succès et critiques depuis sa sortie en salle avant hier

Le "destin d’un héros" est le titre de The Amazing Spider Man 2, le second opus de la saga de l'homme araignée sortit en salle mercredi 30 avril. Les entrées ont été nombreuses mais les critiques aussi

Réalisé par Marc Webb, The amazing Spider Man 2, met en scène Andrew Garfield et Emma Stone en personnages principaux. Le récit raconte les aventures de l’homme araignée dans un contexte temporel plus étendu, c’est à dire dans un univers plutôt futuriste.
Notre héros a du mal à concilier la vie quotidienne de Peter Parker aux côté de Gwen, avec les responsabilités de Spider Man; protéger les new-yorkais des méchants menaçant leur vie. Aussi se rendra-t-il compte dans ce nouveau volet, que tous ses ennemies ont un point commun autour de la société OsCorp. Ce second opus a réalisé un beau succès au box-office, répondant aux questions du premier volet restées en suspens. Le film développe aussi le super héros et fait évoluer la vie de « simple mortel » de Peter Parker dans sa relation avec Gwen Stacy. A la différence des plans de voltige au milieu de buildings et des scènes d’actions dans la trilogie précédente de Sam Raimi, The Amazing Spider-Man 2, montre un décor beaucoup plus inventif. En effet, on a presque l’impression de voir un petit côté de Matrix voir même de jeux vidéo de type Quick Time Event. De plus, pour les fana d’histoires d’amour, The Amazing Spider-Man 2, nous montre un couple Peter/Gwen plus fusionnelle que jamais puisque les deux tourtereaux partagent dorénavant le secret de l’identité du héros. Gwen Stacy, loin du cliché d’une Mary-Jane en détresse, plaira sans doute au public féminin. Voila tout une série de points positifs pour ce chef d’oeuvre fraîchement sorti du moule.

The amazing Spider Man 2: un beau résultat au box office… suivi d’une série de critiques non exhaustive

Les critiques ne se font pas attendre. En effet les scènes dramatiques et émouvantes n’interviennent que dans les trente dernières minutes, laissant un sentiment de vide dans la première heure de film. Les critiques cinéma parlent de fluidité narrative parfois laborieuse dû à une succession de scènes dans l’histoire parfois non liées. Par exemple la transformation de Harry Osborn, ami de Peter Parker, en Green Goblin, devenant de ce fait le pire ennemi de Spider Man se fait de manière trop rapide et le spectateur peine même à croire en l’histoire d’amitié qui unissait les deux hommes à la base. Trop d’intrigues tuent l’intrigue, avec des effets du personnage Electro qui nous rappellent beaucoup les Indestructibles et Iron Man 3.

L’ensemble d’avantages du nouvel opus, ne manquent pas à contrario, de se faire critiquer.
Mais où se trouve la vérité?
A vous d’en décider après l’avoir regardé!

Découvrez notre dossier spécial Bac 2014

dossier bac 2014

Vidéo du jour