fbpx
Culture
Partager sur

Cinéma Au Clair de Lune : faites-vous une toile en plein air du 1er au 11 août

Cinéma Au Clair de Lune : faites-vous une toile en plein air du 1er au 11 août

Comme à son habitude, au mois d’août, le Forum des images va à la rencontre du public, grâce au festival Cinéma au clair de lune qui propose des rendez-vous cinéma en plein air et itinérants, pour découvrir les différents quartiers de Paris…

De la Butte Montmartre à la Place des Vosges en passant par le Parc André-Citroën, les Jardins du Trocadéro ou encore la Pelouse de Reuilly, pour cette 13e édition, le Forum des images propose 9 projections à la belle étoile afin de découvrir certains classiques et d’autres films plus contemporains ayant été tournés dans la capitale.

Le festival Cinéma au clair de lune a choisi d’ouvrir ses projections itinérantes par une oeuvre qui place la Ville lumière au centre de l’intrigue. Minuit à Paris, voyage onirique dans le temps, signé Woody Allen, est projeté le jeudi 1er août au pied de la Butte Montmartre.
Classique du genre, Jean Becker évoque la prison dans Le Trou, avec notamment Jean Keraudy, un comédien issu du milieu carcéral (Place des Vosges, le 2 août). Sous le regard acéré de Sacha Guitry, Fernandel, vagabond au grand coeur, se voit couché sur le testament du baron de Saint-Rambert dans Tu m’as sauvé la vie (Parc André Citroën, le 7 août). Julien Duvivier fait de la belle Viviane Romance une ensorceleuse qui sème la Panique chez monsieur Hire alias Michel Simon (Parc de Choisy, le 8 août). Henri Verneuil confie un rôle de flic sur mesure à Jean-Paul Belmondo dans Peur sur la ville (Pace des fêtes, le 9 août). Et Eric Elmosnino incarne avec brio un créateur aux multiples facettes dans Gainsbourg, vie héroïque (Parc Montsouris, le 3 août). De son côté, Mathieu Chedid signe la BO du film d’animation, Un monstre à Paris (Esplanade des Invalides, le 10 août). Enfin, rendez-vous avec Diane Kurys pour la dernière étape de ce parcours au coeur du cinéma français avec Diabolo menthe (Pelouse de Reuilly, le 11août).
Les amateurs de cinéma hollywoodien ne sont pas oubliés, avec la projection de Comment voler un million de dollars (How to Steal a Million), servi par le très glamoureux duo : Audrey Hepburn et Peter O’Toole (Jardins du Trocadéro, le 4 août).

*Comment voler un million de dollars (How To Steal A Million) de William Wyler
É.-U. fict. 1966 vostf coul. 2h03 (35mm)
Pour une exposition au musée Kléber-Lafayette, un grand amateur d’art, collectionneur et faussaire à ses heures, prête sa Vénus de Cellini. Quand celle-ci qui est une copie, se trouve en passe d’être expertisée, sa fille entreprend de récupérer la statuette pour sauver son père du déshonneur… Une savoureuse comédie au casting prestigieux.
Jardins du Trocadéro (face aux Fontaines) – M° Trocadéro

*Diabolo menthe de Diane Kurys
Fr. fict. 1977 coul. 1h37 (35mm)
Paris, septembre 1963. Anne et Frédérique Weber entrent en quatrième et en seconde au lycée Jules Ferry. À travers la vie des deux soeurs de la rentrée à la fin de l’année scolaire, Diane Kurys évoque avec justesse la société et le Paris des années 60. Grand succès à sa sortie, cette chronique de l’adolescence a reçu le Prix Louis-Delluc 1977.
Pelouse de Reuilly – M° Porte de Charenton

*Gainsbourg, vie héroïque de Joann Sfar
Fr. fict. 2010 coul. 2h10 (35mm)
De l’enfance, sous l’Occupation, à la consécration de l’artiste provocateur célébré dans le monde entier, Joann Sfar revisite avec fantaisie les épisodes et rencontres déterminantes de la vie de Gainsbourg, de la peinture à la musique, de l’ombre à la lumière, de Bardot à Bambou. Éric Elmosnino a reçu le César du Meilleur acteur pour sa saisissante composition.
Parc Montsouris (entrée à l’angle de la rue Nansouty et de l’avenue Reille) – RER Cité-Universitaire

*Minuit à Paris de Woody Allen
É.-U. fict. vostf 2011 coul. 1h34 (35mm)
Un jeune couple américain séjourne dans un palace parisien. Gil, écrivain, guette l’inspiration dans des promenades auxquelles sa fiancée ne tarde pas à préférer la compagnie plus festive de compatriotes rencontrés à l’hôtel. Égaré une nuit sur la butte Montmartre, Gil se voit soudain propulsé dans le passé… Une comédie enchantée, signée Woody Allen.
Butte Montmartre, square Louise-Michel (entrée place Saint-Pierre) – M° Anvers

*Panique de Julien Duvivier
Fr. fict. 1946 n&b 1h31 (35mm)
Sur une place parisienne où se prépare une fête foraine, une femme est retrouvée étranglée. Avec la complicité de sa maîtresse, le meurtrier dirige les soupçons sur Monsieur Hire, homme solitaire et mal-aimé du voisinage. Cette adaptation magistrale d’un roman de Georges Simenon est remarquablement interprétée par Viviane Romance et Michel Simon.
Parc de Choisy (entrée principale avenue de Choisy) – M° Tolbiac ou Place d’Italie

*Peur sur la ville de Henri Verneuil
Fr. fict. 1974 coul. 2h05 (35mm)
Un maniaque terrorise des femmes… et les tue. Voici qui donne à Jean-Paul Belmondo, le commissaire Letellier chargé de l’enquête, l’occasion d’un superbe numéro d’acteur. Filatures et courses poursuites dans les rues, le métro ou sur les toits : rien ne manque à ce film d’action et de suspense de facture hollywoodienne tourné dans Paris.
Place des Fêtes – M° Place des Fêtes

*(Le) Trou de Jacques Becker
Fr. fict. 1960 n&b 2h12 (35mm)
Incarcéré à la prison de la Santé, un jeune homme de bonne famille partage la cellule de quatre détenus qui préparent une évasion par les égouts… Au fil des jours, la solidarité et la confiance sont mises à l’épreuve. Inspiré d’un fait divers, et interprété par l’un des protagonistes, ce huis-clos tendu fut le dernier film de Jacques Becker.
Place des Vosges, square Louis XIII – M° Chemin-Vert ou Saint-Paul

*Tu m’as sauvé la vie de Sacha Guitry
Fr. fict. 1950 n&b 1h29 (35mm)
Vieil égoïste, le baron de Saint-Rambert vit entouré de ses domestiques qui convoitent son héritage. Mais voici qu’il se prend d’amitié pour Fortuné Richard, un vagabond qui lui a sauvé la vie, au point de vouloir en faire son légataire… Servi par lui-même et par l’affable Fernandel, un savoureux cocktail d’humour et de misanthropie caractéristique de Sacha Guitry.
Parc André Citroën (sur le parvis, entre les deux grandes serres) – M° Balard

*Un monstre à Paris de Éric Bergeron
Fr. anim. 2011 coul. 1h22 (35mm)
Dans le Paris inondé de 1910, un monstre sème la panique. Traqué par le redoutable préfet Maynott, il demeure introuvable… Du Jardin des plantes à la tour Eiffel, en passant par la « Seine, la Seine, la Seine » (chantée en duo par Vanessa Paradis et Mathieu Chédid – qui signe la BO du film), ce dessin animé en images de synthèse offre un beau portrait de Paris.
Esplanade des Invalides – M° Invalides

Parterre de chaises en accès libre pour certaines séances, dans la limite des places disponibles, avec priorité aux personnes à mobilité réduite et aux personnes âgées…

Aucune réservation possible. En cas de pluie, les projections peuvent être annulées.

Quelques recommandations :
• N’oubliez pas une petite laine contre la fraîcheur des nuits d’été.
• Merci de respecter le règlement des Parcs et Jardins de Paris.

Communiqué

Clique sur « J’aime » pour t’abonner à la page Facebook MCE