fbpx
Culture
Partager sur

Midnight Locomotive présente son EP « 1804 »

Midnight Locomotive présente son EP « 1804 »

C'est sur la terrasse du groupe que MCE est parti à la rencontre de Midnight Locomotive à l'occasion de la sortie de leur EP ''1804"

Midnight Locomotive est un groupe composé de 4 membres, Jean Anquetil,chanteur, guitariste, claviériste, Sam Nordmann, batteur, Diego Bruno-Arbiser, chanteur, guitariste, harmoniciste et Louis Brézin, bassiste.

Groupe de rock au look atypique , ils foulent les planches de nombreux festivals reconnus comme le Printemps de Bourges, ou Immecke en Allemagne, et sont invités sur différentes scènes telles que l’Elysée Montmartre, le Divan du Monde etc..

Midnight Locomotive, une rencontre née du hasard

La construction de Midnight Locomotive s’est fait naturellement, bien qu’ils n’envisageaient pas une carrière professionnelle.

Leur style de musique est inscrit dans l’intitulé même du groupe . En effet Midnight, minuit est le moment où tout bascule : le jazz, la mélancolie. Ce côté mystérieux est brisé par la puissance de la locomotive fonçant sans s’arrêter, que le rock représente.

Après un premier EP Traveler Sound sortie l’an dernier, ils nous en délivrent un nouveau. Même si la logique veut qu’après un EP d’intro, on passe directement à un album , il prône la chance d’être indépendant. Ce statut leur permet de ne pas être parqué dans ces schémas cloisonnés.

C’est donc 1804, qui voit le jour aujourd’hui : ce titre fait allusion à l’année où une locomotive a tracté pour la première fois un wagon sur des rails.

Ils sont dans une démarche très précise : faire et répandre une musique réfléchie en conservant le côté accessible et populaire. Ils mêlent donc formats classiques et influences un peu déjantés tel que Zappa, Weather Report…

Pop rock, alternant avec des ambiances jazzy, des titres blues rock ou encore rock psychédélique : ils s’inspirent de cette musique des années 60-70, en y apportant une touche de modernité.

Avant d’être rêveur, des musiciens studieux

Tous encore étudiants, ils conservent cette rigueur qui les caractérise à juste titre. Leur processus de travaille peut s’avérer très scolaire mais est efficace et permet à ces jeunes hommes de se centrer sur l’essentiel et produire qualitativement. Par ailleurs, ils sont lucides et savent consciemment que les grands chanteurs qu’ils adulent, ont de vraies mélodies qui ne sont chantées que si l’exigence technique est imposée. C’est alors dans l’optique de produire le meilleur qu’ils prennent des cours de musique. C’est aussi une implication certaine dans leurs clips qui font partis de leur travail artistique. Ils s’investissent beaucoup dans les tournage et co-écrit les scénarios.

C’est un groupe exigent, déjanté, inventif et prometteur, que nous vous invitons à découvrir à travers cette interview et leur premier clip Slow March, When you are gone, extrait de l’EP 1804.

C. T.