fbpx
Campus
Partager sur

Xavier Niel à la conquête de l’Amérique avec son école

Xavier Niel à la conquête de l’Amérique avec son école

L'école 42 de Xavier Niel s'exporte à l'international et ouvre un campus au cœur la Silicon Valley.

Après Paris, l’école 42 de Xavier Niel part à la conquête des États-Unis. Lancé en 2013, l’établissement du fondateur de Free devait bouleverser l’enseignement de l’informatique. L’objectif : le rendre accessible à tous par sa gratuité, mais aussi plus adapté aux entreprises de demain. Ce projet a rapidement attiré l’attention de nombreux entrepreneurs. Entouré d’une dizaine de personnalités bien connues du milieu comme Evan Spiegel (PDG de Snapchat), Kayvon Beykpour (PDG de Periscope), Jack Dorsey (PDG de Twitter), ou encore David Marcus (vice-président de Facebook), Xavier Niel a fait une annonce remarquée dans une vidéo promotionnelle. Une antenne de l’école va donc s’installer dès novembre 2016 dans des locaux de 18 000 m² au cœur de la Silicon Valley.

Une antenne de 42 dans la Silicon Valley

Apprentissage par l’expérience, sans enseignants, un recrutement ouvert à toutes les personnes âgées de 18 à 30 ans et sans conditions de diplôme : la formation proposée sera identique à celle du campus parisien. « Il est plus facile de nouer des relations fortes avec ces entreprises lorsque l’on dispose d’une école juste à côté d’elle », justifie Xavier Niel. Ouvrir une branche de son école aux États-Unis, le « pays de la liberté, de l’entrepreunariat et de l’innovation » tombe sous le sens selon son communiqué. Les échanges entre les deux antennes de l’école seront ouverts à tous les élèves. Néanmoins, un problème subsiste : l’école 42 n’est pas en mesure de délivrer un visa étudiant, mais avoue y travailler. Pour le moment, il en reviendra donc aux étudiants de se charger de l’administratif en cas d’échange.

Xavier Niel, le bon samaritain de l’informatique

Xavier Niel insiste également sur l’importance de la gratuité de sa formation. Celui qui avait financé l’école parisienne à l’aide de sa fortune personnelle va investir 100 millions de dollars dans la nouvelle antenne américaine. Il souhaite ainsi défendre la « justice sociale ». Dans son édito en 2013, le président de 42 expliquait ainsi sa volonté « de supprimer la barrière financière et d’accepter à la fois tout le monde, avec ou sans diplôme, et de faire une école entièrement gratuite ». Dans cette optique, les étudiants américains aux moyens les plus modestes pourront bénéficier d’une des 300 chambres situées à proximité des lieux.

Les Français à la conquête de l’Ouest

Le fondateur de Free n’est pourtant pas le seul Français à vouloir apprendre l’informatique aux Américains. Trois expatriés issus d’Epitech et de 42 ont également lancé une école d’un nouveau genre en Californie. Alors que cette annonce aurait pu inquiéter les fondateurs de l’établissement, ces derniers ont, au contraire, adressé un message de bienvenue à l’école de Xavier Niel. « Nous accueillons l’arrivée de 42 avec enthousiasme », explique Sylvain Kalache, cofondateur de la Holberton School, avant d’ajouter « 42 va nous aider à diffuser ces méthodes d’enseignements novatrices, qui sont la clé pour former la force de travail de demain ». C’est donc officiel, la conquête de l’Ouest est ouverte.