fbpx
Campus
Partager sur

Universités: Jean Chambaz refuse de fermer les établissements !

Universités: Jean Chambaz refuse de fermer les établissements !

Le président de Sorbonne Université estime que les établissements ne doivent pas être fermées. Cela engendrerait un décrochage des étudiants.

Suite à la montée du covid, Matignon a annoncé de nouvelles mesures en ce qui concerne les universités. Mais tout le monde n’est pas d’accord, Jean Chambaz  y compris. MCE TV vous dit tout de A à Z !

Depuis mardi, les universités doivent remplis leurs amphis qu’à 50% de leur capacité. Cela concerne les grandes villes. Telles que Paris et sa banlieue, Aix-Marseille et la Guadeloupe. Il s’agit de zones placées en alerte maximale.

Mais attention ! La restriction touche aussi les zones d’alerte renforcée, comme Lille, Lyon ou Bordeaux. Cela devrait durer au moins 14 jours !

Car oui, on considère les universités comme des foyers de contamination ! La Maire de Paris a elle-même confirmé que la situation dans les facs était catastrophique.

Pour autant, les doyens pensent que le problème ne se situe pas au sein même des locaux

MCE TV vous en dit plus !

Universités: Jean Chambaz refuse de fermer les établissements !

Il ne faut pas fermer les universités !

Suite à l’annonce de Matignon, Jean Chambaz, le président de Sorbonne Université, a réagi ! « Nous avons été évoqués comme des foyers ou des clusters parce que nous déclarons les cas, mais les cas ne se déclarent pas à l’université« , explique-t-il.

En effet, ce dernier tient à clarifier la situation. Selon lui, « les cas se déclarent dans les soirées étudiantes, dans des événements privés, à l’extérieur de l’université« .

Pour autant, Jean Chambaz assure appliquer les décisions énoncées par Matignon. « Notre objectif est que dans 15 jours on ait démontré par le sérieux que les universités peuvent continuer à être maintenues à une jauge de 50%, mais ne doivent pas être fermées« .

Si les facs ferment, il y a un risque de décrochage de la part des étudiants. Ce qui peut s’avérer être assez grave dans le parcours d’un jeune !

Nous espérons donc que la situation dans les universités se débloque… Affaire à suivre donc !