fbpx
Campus
Partager sur

Universités: la France en très mauvais posture dans le classement QS

Universités: la France en très mauvais posture dans le classement QS
Partager sur Facebook

La France est en très mauvaise posture dans le nouveau classement QS avec une majorité des universités qui chutent au classement.

La 14ème édition du classement QS Quacquarelli Symonds, organisation spécialiste de l’analyse de l’enseignement supérieur est sorti. Et une chose est sûre, les établissements français sont encore à la traîne. Classant les meilleures universités du monde, le classement a pris en compte 959 universités. Et cette année, et pour la sixième année consécutive, c’est le MIT qui prend la première place du classement. Chose négative, les établissements français accentuent leur retard.

Les universités Français grandement à la peine

En effet, l’Ecole Normale Sup perd 10 places cette année. Classée 43ème, elle perd même 20 places derrière sa position du classement de 2015. Au total, ce sont 39 établissements qui prennent place dans ce classement des universités. Seuls cinq ont réussi à monter dans le classement, contre 20 universités qui ont perdu des places. C’est le cas de l’Ecole Polytechnique a perdu 6 places cette année et se place désormais en 59ème position.

Les raisons de cette baisse de qualités des universités françaises vient de plusieurs domaines. En effet, 31 sur 39 voient leur score baisser pour le ratio Enseignant/Etudiant. C’est pourtant ce secteur qui permet de mesure la qualité de l’enseignement. Mais aussi il faut noter une baisse de la performance de la recherche française. Un problème lié au manque de financements que subissent les établissements français. Et dernier critère, 33 des 39 universités ont un score plus bas pour l’indicateur Réputation Académique.

Budget, enseignement, recherche… les raisons sont nombreuses

Ben Sowter, Directeur des Recherches de QS, explique cette baisse. « Il est clair que l’enseignement supérieur Français a besoin de réformes fondamentales afin de stopper la baisse qu’elle est en train de subir. Des cours surpeuplés et un impact moindre de la recherche ne seront améliorés par des fonds supplémentaires que de façon partielle. Les réponses reçues quant à la réputation dans les derniers classements QS World University Rankings indiquent clairement le manque de confiance actuel dans le système d’enseignement supérieur en France. Et seule une interaction rapprochée entre le gouvernement et cette communauté donnera les moyens d’y remédier ».

Les universités anglophones au top du classement

Pour ce qui est du classement global. On voit que les universités américaines sont encore aujourd’hui au top. On retrouve donc le MIT en tête suivi de l’université de Stanford et de Harvard. Au pied du podium, c’est un autre établissement américains, la California Institute of Technology. Vient ensuite le premier établissement européen en cinquième position avec l’université de Cambridge qui devance sa rivale d’Oxford et deux établissements londonien ( University College London et Imperial College London). Le premier établissement non anglophone dans le classement se classe 10ème. Il s’agit de l’université ETH de Zurich.