fbpx
Campus
Partager sur

Université: un prof donne un cours dans la rue contre la « détresse » étudiante !

Université: un prof donne un cours dans la rue contre la détresse étudiante !

À Nantes, un professeur de l'université vient de faire un cours improvisé ce mardi, dans la rue, pour lutter contre la "détresse étudiante".

Inouï dans la région nantaise… En effet, un prof d’université vient de donner un « cours de rue » à quelques dizaines d’étudiants. Ce pour lutter contre la détresse sociale dans laquelle ils vivent. MCE TV vous dit tout de A à Z.

Voilà donc une initiative fort réjouissante pour tous les étudiants. Il n’est jamais vraiment facile de vivre dans des conditions décentes tout en étudiant à l’université.

Chose que ce prof nantais veut éviter, semble-t-il. Il a donc décidé de donner cours, dans la rue, pour éviter de sombrer face à la détresse.

Les étudiants présents lui en sont donc fort reconnaissants, en somme. Cela s’est déroulé mardi en début d’après-midi.

Olivier, maître de conférence en info com a donc donné un cours magistral improvisé. L’occasion d’y aborder ce sujet épineux. Beau travail !

Un micro, un casque et un ampli, et ce jeune prof a donc improvisé son cours. Ce, face au niveau de stress jamais atteint auparavant.

Université: un prof donne un cours dans la rue contre la détresse étudiante !
Université: un prof donne un cours dans la rue contre la détresse étudiante !

Ce prof d’université a décidé de faire cours dans la rue

D’après ses dires, « ce n’est pas une manifestation, mais l’envie de faire mon travail et d’accueillir les étudiants », a-t-il dit, cité par France 3. Un geste plutôt louable, en soi.

« Nos étudiants sont en souffrance », rappelle ce prof d’université. Ce dernier estime donc qu’« ils ont besoin d’échange ».

Un échange qu’il a donc voulu mettre en place, muni de son micro-casque. Ce, suite à la décision de Macron de rouvrir les églises et autres lieux de culte, mais pas l’université.

Sachant que les étudiants peinent à suivre les cours en ligne, on peut dire que cette année aura été périlleuse. Voire tout à fait précaire…

« Surtout que nous sommes en période d’examen », rappelle Olivier. « Mes propres étudiants vivent ce confinement comme un enfermement et l’absence de sociabilité les abîme ».

Il est vrai que ce confinement a nui à la vie étudiante sous tous ses plans. Même si l’université essaie de s’adapter, la démotivation est de mise…

Chose qu’il voudrait donc éviter, en somme. D’autant plus que les cours 100% à distance ne font pas l’unanimité…