fbpx
Campus
Partager sur

Université: des propos sexistes d’un professeur divisent les étudiants

Université: des propos sexiste d'un professeur divisent les étudiants

Les propos sexiste d'un professeur de droit ont créé la polémique à l'université Lille-2. Certains parlent de maladresse, d'autres veulent des sanctions.

Ce sont des propos qui ont choqué les étudiants de cet amphithéâtre de Droit de l’Université de Lille-2. En effet, un professeur qui donnait un cours magistral devant près de 400 étudiants en première année de Sciences Politique a tenu des propos sexiste. Ces déclarations banalisaient les violences faites aux femmes. La Voix du Nord révèle que tout est parti d’un problème de micro au moment de l’arrivée du professeur.

Alors qu’il tente de faire fonctionner le micro, il déclare: « c’est comme les femmes, il faut taper dessus deux fois pour qu’elles comprennent ». Des propos qui ont choqué l’assistance. Plusieurs étudiants ont donc quitté la salle comme le témoigne l’un deux sur Twitter. « Indignés et totalement choqués. Mon ami et moi avons décidé de (partir) après moins de 3 minutes de cours », déclare l’étudiant. Malgré tout, la Voix du Nord rappelle qu’une partie des étudiants a rigolé et applaudi le professeur.

La direction remontée contre le professeur en question

Mais cela ne passe pas, et c’est l’Unef, le syndicat étudiants qui monte au créneau. Publiant un communiqué sur sa page Facebook, l’antenne de l’université de Lille dénonce des propos qui « banalisent les violences faites aux femmes ». En effet, l’Unef rappelle que chaque année 164 000 femmes subissent des violences conjugales. Le syndicat demande donc à la direction de l’université de Lille de prendre des mesures contre ces propos.

Ce qu’à fait la direction de l’université Lille 2 en présentant ses excuses. « De tels comportements ne peuvent qu’entraîner une condamnation sans équivoque de la part de la présidence de l’université », écrit-elle dans un communiqué. « Les violences faites aux femmes, véritable fléau de notre société, peuvent aussi prendre la forme de telles outrances verbales que rien ne peut excuser. Et encore moins lorsqu’elles émanent d’un enseignant universitaire » poursuit le texte de la direction.

Des sanctions vont même être prise contre l’enseignant. En effet, « une procédure disciplinaire sera mise en œuvre de nature à entraîner le prononcé d’une sanction nette ». Le président de l’université a même organisé une réunion en urgence selon la Voix du Nord. Une réunion dans laquelle il a déclaré « je suis très en colère. Ce qui s’est passé est tout aussi stupide qu’inexcusable ».

Certains étudiants défendent le professeur de l’université

Plusieurs étudiants témoins dans l’amphithéâtre ont été joint par LCI. Certains ont confié que des groupes d’étudiants sont restés à la fin du cours pour demander des explications au professeur. Une discussion qui aurait duré plus d’une heure. Le lendemain, il aurait présenté ses excuses tout en attaquant les étudiants qui ne comprendrait pas son humour.

Une page de soutien au professeur a même été créée sur Facebook. Celle-ci vise à expliquer qu’il ne s’agissait pas de misogynie, mais de maladresse. Près de 1 000 personnes ont déjà signé la pétition en annonçant défendre un bon professeur qui a fait une mauvaise blague.