fbpx
Campus
Partager sur

Université: les professeurs s’inquiètent du niveau de leurs élèves !

Université: les professeurs s’inquiètent du niveau de leurs élèves !

Certaines universités ont ré ouvert leurs portes aux élèves de première année. Pour autant, les professeurs s'inquiètent beaucoup !

À partir de ce lundi, les élèves de première année peuvent retourner à l’université. Si cela semble être une bonne nouvelle, cela entraîne quelques complications. MCE TV vous dit tout de A à Z !

La covid a changé notre manière de vivre. Y compris pour les étudiants. Pas facile pour tout le monde de suivre les cours à distance, les yeux rivés sur leur écran.

Ainsi, depuis plusieurs semaines, ces derniers se mobilisent afin de sensibiliser l’État au sujet de leurs conditions de travail. Pas sans peine ! En effet, certains d’entre eux ont donc pu retrouver les bancs de l’université, aujourd’hui.

Cela a été annoncé il y a peu ! Les travaux dirigés peuvent reprendre en présentiel pour les élèves de première année, en demi-groupe de moins de 10 personnes.

En apparence, cette nouvelle semble profiter aux étudiants. Ces derniers auront l’occasion de reprendre un semblant de vie sociale. Ainsi que retrouver leur motivation !

Ils pourront aussi s’adresser au corps enseignant, ce qui n’est pas négligeable. Pour autant, ré ouvrir les portes de l’université n’a pas l’air d’être simple.

MCE TV vous en dit plus…

Université: les professeurs s’inquiètent du niveau de leurs élèves !

Université : les professeurs s’inquiètent pour leurs élèves !

La réouverture de certaines universités entraîne des questions de logistique. « On ne connait pas la liste des étudiants qu’il va falloir dispatcher« , explique Armand Branchereau. Ce dernier gère la licence LEA de Bordeaux Montaigne.

« Il faut pouvoir créer des groupes et des sous-groupes dans les logiciels. Un autre service doit mettre au point les emplois du temps et vérifier qu’il n’y a pas d’incompatibilités. C’est-à-dire si un étudiant n’a pas un cours en visio de prévu avant ou après. », poursuit-il.

Vous l’aurez compris, le retour des étudiants a tout l’air d’un vrai casse-tête. Mais ce n’est pas tout ! Mis à part les problèmes de logistique ou budgétaires, un autre point inquiète.

Il s’agit du niveau des étudiants. « On a pu observer pendant les partiels de janvier des étudiants qui sortent de la salle plus tôt. Qui rendent des copies blanches… voire certains qui pleurent devant les copies« , explique Hélène Manuelian, directrice en sciences humaines et lettres à Cergy, au micro d’Europe 1.

« On a assisté à des choses très douloureuses, et les résultats risquent de décourager beaucoup de monde. Sur un amphi de 150 étudiants, on en perd 30, donc un étudiant sur cinq. Mais là, je pense qu’on est plutôt à un sur trois. », continue alors Hélène Manuelian.

Avant d’ajouter : « On a un problème de connaissances, mais aussi d’avancement dans les programmes. On ne peut pas aller aussi vite en distanciel qu’en présentiel.« . Aïe !

Voilà un bilan qui s’avère très négatif pour les universités. Nous espérons tout de même que la vie étudiante pourra reprendre son cours très vite. Affaire à suivre donc !