fbpx
Campus
Partager sur

Marne-la-Vallée: l’université Gustave Eiffel s’installe dans la ville nouvelle !

Ça bouge, à Marne-La-Vallée. Le campus Descartes va fondre 6 universités qui seront réunies sour le nom d'université Gustave Eiffel.

Ce 28 janvier signe le lancement de l’université Gustave Eiffel à Marne-La-Vallée. Il s’agit en fait de la fonte de 6 établissements, notamment des écoles d’architecture et d’ingénierie. MCE TV vous dit tout sur ce nouveau campus.

Gros chantier dans le 77. Marne-La-Vallée se transforme, et son campus aussi. Face à la compétition mondiale, l’UGE tente de se faire un nom à l’international. Ce qui est certain, c’est que l’université recense déjà 17000 étudiants.

Après Paris Sciences et Lettres (PSL), Paris Saclay, c’est au tour de l’UGE (Université Gustave Eiffel) de faire son apparition. Ce projet est né de la fusion entre plusieurs écoles d’architectes et d’ingénieurs. Son but : réunir les meilleurs talents afin de concevoir la ville de demain.

Marne-la-Vallée : la fac Gustave Eiffel veut faire bouger la ville nouvelle

Avec cette fusion, 6 écoles se rejoignent donc sous la banderole Gustave Eiffel. Avant la refonte, elles travaillaient déjà main dans la main. Ce, depuis plus de 20 ans. C’est donc dans un esprit de continuité qu’est née la fac Gustave Eiffel. Dorénavant, ces 6 écoles ne feront plus qu’une. Leur approche des disciplines rallie les talents d’ingénieurs, architectes et même d’historiens. Pour autant, elles ne perdront pas l’ADN qui leur est propre. Elles convergent sur un but commun : créer l’urbanisme de demain. Par ailleurs, le campus de Marne-la-Vallée accueille trois de ces six écoles : l’Éav&t, l’ENSG et l’ESIEE.

L’UGE, c’est aussi 1700 étudiants de bac+2 à bac+5, 37% de filières pro dont 22% apprentis et 490 chercheurs à temps plein. Pour se propulser, elle compte aussi sur ses partenariats. Elle a aussi obtenu un budget de 223 millions d’euros en 2020. L’ambition de Gustave Eiffel n’est donc pas d’en faire une fac « à l’américaine ». L’UGE veut former les talents pour « inventer les villes et les territoires de demain ». À terme, Gustave Eiffel veut voir naître le plus grand éco-quartier de France, dans la Cité de la Vallée. Reste à voir ce que cette fusion offrira à la région.