fbpx
Campus
Partager sur

Université: des étudiants du monde entier se réunissent à Caen pour la paix

Université: des étudiants du monde entier se réunissent à Caen pour la paix

Pour sa 16ème éditions, l'Université de la Paix réunit 25 étudiants venus du monde entier autour des droits culturels.

Les droits culturels sont-ils facteurs de paix ? C’est sur ce thème que porte la 16ème édition de l’Université de la Paix. 25 étudiants venus du monde entier se réunissent depuis lundi 26 juin à la Faculté de Droit de Caen pour tenter de répondre à cette question. L’occasion pour eux de confronter leurs conceptions de la culture.

Le droit culturel au cœur de l’attention

Dmitry, Habibatou ou Joseph viennent respectivement de Russie, de Guinée et du Canada. Ils ont fait le déplacement depuis leur pays spécialement pour participer à l’Université de la Paix. Ils se réunissent tous les jours pendant une semaine au dernier étage de la Faculté de Caen et échangent autour de ce qui différencie leurs cultures respectives et ce qui les rassemble. « C’est ce que l’on veut être l’une des forces de l’Université de la Paix, c’est que l’on a des jeunes qui viennent de partout », explique fièrement Pierre Zamparo, à France Bleu. L’homme est chargé de mission à l’Institut International des Droits de l’Homme et de la Paix. Le droit culturel est au centre des débats pour la 16ème édition de l’université de la paix. « Les droits culturels entendent donc garantir à chaque être humain le plein respect de ses traditions, de son patrimoine, de sa langue ou encore de ses coutumes », explique l’Institut International des Droits de l’Homme et de la Paix.

L’université de la paix, une chance pour les étudiants

Entre débats et cours magistraux, les étudiants s’accordent également des visites des plages du Débarquement et assistent à des concerts. Les interventions sont menées par des professeurs de l’université de Droit de Caen, mais certains intervenants font également le déplacement depuis l’étranger. C’est le cas notamment de l’ancien ministre de la Culture de l’Autorité Palestinienne Anwar Abu Eisheh. Assister à cet événement est une chance inouïe pour ces étudiants qui en ont totalement conscience. Certains comme Karine viennent en France pour la première fois. La jeune-femme de 18 ans n’avait encore jamais quitter l’île de Madagascar. Elle a remporté un concours de plaidoiries sur les droits de la femme dans son pays. La plupart des étudiants présents à l’Université de la Paix souhaitent travailler pour des ONG ou défendre les droits de leur pays. Cette rencontre est l’occasion rêvée pour tisser des liens et se constituer un réseau. L’Université de la Paix participe, depuis 16 ans, au renforcement de la lutte pour les Droits de l’Homme à travers le monde.