fbpx
Campus
Partager sur

Université: les étudiants en médecine sont à bout à cause du Covid-19 !

Université: les étudiants en médecine sont à bout à cause du Covid-19 !

Être à l'université en période de pandémie n'a vraiment rien de drôle ! Les étudiants de médecine commencent à ne plus en pouvoir !

L’année 2020 n’a pas été de tout repos pour ceux encore à l’université ! En effet, les étudiants sont à bout ! MCETV vous dit tout de A à Z.

Vivre une pandémie tout en étudiant n’a rien de simple… Surtout lorsque personne ne sait trop comment faire

Pour cette rentrée 2020, les universités ont dû s’organiser et trouver les meilleures stratégies… Pourtant, certains étudiants ont dénoncé le manque de moyen de leur fac !

En effet, dans certains amphis, il n’y avait même pas de distanciation sociale… Une horreur pour ceux vivant encore chez leurs parents…

Eh oui ! Ils avaient peur de contaminer les plus âgés… On les comprend !

Niveau logement aussi la pandémie a tout mis sens dessus dessous ! En effet, une partie des étudiants ne savaient pas s’ils allaient devoir se rendre à l’université ou rester chez eux

Ainsi, à quoi bon payer un loyer ?

Université: les étudiants en médecine sont à bout à cause du Covid-19 !
Université: les étudiants en médecine sont à bout à cause du Covid-19 !

À l’Université de médecine, les étudiants n’en peuvent plus !

Quoi qu’il en soit, être étudiant en 2020 n’est vraiment pas simple… Et certains n’en peuvent vraiment plus

En effet, côté santé, les universités ont beaucoup sollicité leurs élèvesCes derniers sont donc à bout !

Un d’entre eux a confié la difficulté de sa situation en disant sur FranceInfo : « On a des patients qui ont énormément de questions, qui demandent s’ils vont mourir (…) auxquels on ne peut pas répondre. » Difficile de savoir quoi dire lorsqu’on a que 20 ans !

D’autres ont même développé des signes de dépression… Toujours sur FranceInfo, un témoignage fait froid dans le dos : « Je rigolais plus, je parlais plus. Le soir, en sortant du travail, j’allais dans ma voiture et je pleurais un bon coup juste le temps d’évacuer la chose. (…) Je ne pouvais pas en parler à ma famille pour ne pas leur faire peur. »

On espère que les universités permettront aux courageux d’obtenir leurs diplômes !