fbpx
Campus
Partager sur

Université: les cours en amphi sont en voie de disparition

Université: les cours en amphi sont en voie de disparition

Les cours en amphi vont-ils disparaître de l'université ? Pas immédiatement, mais certains se penchent déjà sur la question.

« L’enseignant qui délivre la parole sacrée à des étudiants passifs, cela ne marche plus. Dans sa forme actuelle, l’amphi disparaîtra sans doute mais ne le frappons pas d’anathème ! ». Les propos de Fabrice Chemla, vice-président formation initiale et continue à l’université Pierre-et-Marie-Curie entre 2012 et 2016 à nos confrères du Monde en 2012 sont forts. Est-on en droit d’imaginer que les cours en Amphi vont disparaître de l’Université ?

Sur un de ses blogs, une journaliste du Monde repose cette problématique. Alors qu’à chaque rentrée universitaire, les amphis bondés font scandales, est-on en droit de penser qu’ils sont sur le point de disparaître ? Il est évident que de plus en plus de professeurs dévoilent leurs cours sur internet et que la diffusion des informations par intranet est de plus en plus importante… Est-ce cependant la fin des cours magistraux ?

Les cours en amphi sont l’essence même de l’université

Dans son article, la journaliste du Monde tient à mettre en avant le côté traditionnel de l’amphi à l’université. Il est vrai que le jeune étudiant débarquant pour sa première année, a en image les cours magistraux dans des salles en gradin. « Pour nombre d’étudiants, surtout ceux qui arrivent à l’université, l’amphi est l’un de ces signes qui disent aux bacheliers qu’ils ont bel et bien quitté le lycée », écrit la journaliste.

Mais rapidement, la réalité tombe, mettant de côté les fantasmes de la vie à l’université. En effet, souvent vétustes et bondés, ces grandes salles de classe sont devenues démodées. Elles vont même en contradiction d’une université qui se veut de plus en plus moderne. Alors que les informations sur la vie du campus, les cours et les emplois du temps se développent de plus en plus sur l’intranet, les cours en amphi semblent se ringardiser.

Comparer la quantité d’apprentissage entre un cours et une étude en ligne

Un article de l’Est-Républicain, a mis en avant la recherche des facultés de médecine de Nancy et de New York. Trois groupes d’étudiants en médecine testeront une étude pédagogique via un cours interactif sur iBook. Ils auront pour objectif de comparer le gain d’apprentissage entre un cours magistrale et un cours sur papier.

L’objectif ? Définir ce qui pourrait être l’apprentissage du futur à l’université. Les résultats semblent préciser qu’« un bon pédagogue transmet en cours des choses qui ne peuvent être transmises autrement. Malgré tout, il est toujours intéressant de développer un système d’apprentissage en ligne. Mais ne vous attendez pas à voir disparaître les amphis des université dès l’année prochaine. La tradition ne pourra jamais s’oublier du jour au lendemain. Surtout lorsque celle-ci fait parti de l’image même de l’université.