fbpx
Campus
Partager sur

Université: trois facs françaises dans le classement de Shanghai

Université: trois facs françaises dans le classement de Shanghai

Il n'y a que trois établissements universitaires français dans le classement de Shanghai en 2017. L'université qui domine le classement reste Harvard.

Elle ne sont que trois universités françaises à prendre une place au sein du top 100 du classement de Shanghai. Il s’agit de l’Université de Pierre et Marie Curie, l’Université de Paris Sud et l’Ecole Normale Supérieure. Classés respectivement à la 40ème, 41ème et 69ème place, ces établissements permettent à la France de stagner à la huitième place des pays au sein de ce classement sur les plus grandes écoles du supérieur.

Au total, 20 établissements de l’hexagone se tiennent dans ce top 500. Au niveau européen, la France ne se place qu’en cinquième place du vieux continent. Le Royaume-Uni, la Suisse, Les Pays-Bas et l’Allemagne devance en effet le système de l’université française. Reste à savoir si la fusion de l’université Paris-Sorbonne, qui va concentrer les établissements va permettre une remontée de l’établissement dans le classement.

Les Etats-Unis, pays roi de l’université

Pour le classement de Shanghai 2017, il est dominé, comme tous les ans, par les établissements américains. En effet, le pays place près de 48 universités au sein du top 100. Avec en tête la prestigieuse université de Harvard, suivi de près par Stanford. Malgré tout, à la troisième place du classement vient se glisser une université anglaise. En effet, Cambridge prend la troisième place du podium et vient rompre l’hégémonie des Etats-Unis. Vient ensuite le MIT, l’université de Berkeley et celle de Pinceton.

Au total, les Etats-Unis placent 16 établissements dans le Top 20. Trois universités anglaises et une université suisse se glissent au sein du Top 20 mondial. Un résultat qui tourne presque au plébiscite et qui laisse un doute sur la subjectivité de ce classement.

Un classement qui fait polémique dans certains pays

En effet, dans certains pays, le système de classification du classement de Shanghai est jugé incomplet. La pertinence des critères se limite avant tout à la recherche et principalement aux questions de mathématiques et de sciences. Le nombre d’anciens élèves détenteurs d’un prix Nobel ou médaille Fields (mathématiques) sont comptabilisés. Tout comme les citations des chercheurs de l’université par leurs confrères à l’international ou encore le nombre de publications.

Edité depuis l’année 2003, le classement de Shanghai est publié tous les ans par l’université de Jiao Tong. C’est l’un des cinq classements internationaux de référence.