fbpx
Campus
Partager sur

Université: un cas de tuberculose détecté chez un étudiant à Metz !

Université: un cas de tuberculose détecté chez un étudiant à Metz !
Partager
Partager sur Facebook

À la fin du mois de décembre, une suspicion d'un cas de tuberculose a été détecté chez un étudiant, dans l'université de Saulcy à Metz.

Un cas inquiétant de tuberculose a été détecté à l’université de Saulcy à Metz à la fin de l’année 2019. MCE TV vous en dit plus !

C’est un étudiant qui a contracté la bactérie de la tuberculose. D’après le service de santé de l’Université, la maladie du patient date de fin décembre 2019. Inscrit en licence Information et communication, sur le campus de Lorraine, le jeune homme suit toujours un traitement.

Ce n’est pas la première fois que ce cas se présente. Le docteur Millot est membre du Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS). Elle affirme qu’elle « traite ce type de cas tous les ans. Et ce, en suivant le même protocole »

Selon le docteur, il y a en moyenne trois cas de tuberculose par an à l’université de Metz. Et plus encore, on compte 298 cas en 2018, dans le Grand-Est.

Un dépistage à l’université

Ce cas a été détecté il y a presque un mois. Mais pourtant, l’information n’apparait que maintenant. Et pour cause, l’université a attendu la fin du diagnostic pour « proposer un dépistage aux proches de la personne atteinte ».

Les résultats sont bien positifs. Les premiers moyens de prévention débutent donc. Une enquête se poursuit donc pour trouver toutes les personnes qui ont été en contact avec le jeune homme. Tous ses amis, et ses camarades subiront donc une opération de dépistage les 27 et 29 janvier 2019 au sein du SUMPPS à Metz. À la liste s’ajoute aussi tout le personnel de la faculté.

Pour rappel, la tuberculose est une maladie infectieuse. Elle est due au bacille de Koch. Elle se définie par une toux chronique. Mais aussi par un état de grande fatigue, ou par une perte de l’appétit. Il est donc très important de se protéger. Car elle se transmet par l’air rejeté lors de la toux ou des éternuements.