fbpx
Campus
Partager sur

Université: les plus belles étudiantes seraient mieux notées que les autres

Université: les plus belles étudiantes seraient mieux notées que les autres
Partager sur Facebook

Une étude de deux chercheurs en économies révèle que les plus belles étudiantes sont favorisées dans la notation en comparaison de leurs homologues.

C’est une information un peu particulière qu’ont révélé deux économistes de l’université de Denver aux Etats-Unis. Leur étude dévoile que les étudiantes les plus jolies obtiennent plus facilement de meilleures notes alors que chez les hommes, l’apparence n’a aucune conséquence sur leurs résultats. Malgré tout, leur étude est encore peu documentée. Rey Hernández-Julián et Christina Peters, chercheurs à la Metropolitan State University of Denver, les deux auteurs de la publication, ont affirmé avoir trouvé un lien entre l’apparence physique des étudiantes et leurs impacts sur la notation grâce à leur physique. Ce résultat, publié sur le site internet américain Inside Higher Ed, explique que les plus jolies filles ont de meilleures notes que celles qui ont un physique moins avantageux.

Les plus belles étudiantes mieux notées que les autres

Pour trouver ces résultats, les chercheurs ont commencé par demander à 37 bénévoles de tout sexe et d’âge confondus, de regarder les photos d’identité des étudiantes et étudiants. Ils ont ensuite noté sur une échelle de 1 à 10 leur attractivité physique. Ils ont ensuite comparé les notes des étudiantes au niveau universitaire, avec celles des sondés. Utilisant les données de 6 777 étudiants, les résultats semblent appuyer leur hypothèse. Chaque point attribué pour l’attractivité des étudiantes équivaut à une augmentation moyenne de 0,024 point sur quatre. « Un écart statistiquement significatif », déclare le Inside Higher Ed.

Pas de différence entre les étudiantes pour les cours en ligne

Mais pour trouver une deuxième affirmation à leur hypothèse, les deux chercheurs ont appliqué ce même procédé aux étudiantes qui pratiquent des cours en ligne. Celles-ci ne peuvent pas avoir d’influence avec un professeur, ne le rencontrant jamais. Et dans ce cas là, les étudiantes les plus jolies ne disposent pas d’un avantage en comparaison de celles jugées moins attractives. Des résultats troublants pour les deux chercheurs qui tentent de trouver des explications. La première serait que les professeurs s’investissent d’avantage dans le travail des jolies étudiantes. Ou alors la seconde, qu’ils tendent à favoriser la notation de ces dernières.