fbpx
Campus
Partager sur

Twitter: le compte du ministère de la Culture piraté par un collégien

Twitter: le compte du ministère de la Culture piraté par un collégien

Le compte Twitter du ministère de la Culture a été piraté cette nuit. Il s'agirait du fils de la community manager qui s'ennuyait...

Le compte du ministère de la Culture a été piraté ! Et non, il ne s’agit pas d’un acte malveillant provenant de la Russie ou de la Corée du Nord. Pour le moment, ce serait un collégien qui serait l’auteur de ce piratage. En effet, peu après une heure du matin, le compte Twitter du ministère de la Culture a commencé une série de tweets très inhabituels… Alerté, les abonnés se sont interrogés sur l’auteur des faits qui serait le fils de la community manager, âgé de 13 ans.

Afin de prouver ses dires, le jeune garçon aurait même publié son compte Twitter personnel, @ViViTiX. Il était actuellement suivi par plus de 7 000 personnes, mais son compte a été suspendu ce matin. Ce qui signifie que le piratage n’en est finalement pas un. Le collégien se serait simplement connecté au compte officiel qui est pourtant suivi par 229 000 abonnés. Il aurait simplement utilisé un ordinateur ou téléphone personnel.

Insultes et Jeux vidéo au programme du ministère

Au total, plusieurs dizaines de messages ont été échangés avec les internautes. Un piratage qui a duré plusieurs heures avec une utilisation du Français qui laisse à désirer. Débats sur les Jeux Vidéo, et échange d’insultes… Le jeune garçon a affirmé à plusieurs reprises qu’il ne faisait rien d’illégal. Mais cela n’a pas empêché les internautes de rigoler un peu de la situation. Allant même jusqu’à créer le hashtag #MinistèreChômage. Un mot clé qui est resté en tendance une bonne partie de la nuit.

Le ministère de la Culture répond à cette affaire

C’est l’Obs qui a contacté le jeune pour en savoir plus sur cette affaire. Juste avant la suppression de son compte, ce dernier a répondu qu’il ne parlera pas des circonstances de ses actes, ni ce qui l’a poussé à faire une telle chose. Malgré tout, les internautes se sont mobilisés dans le but de protéger la mère du pirate informatique en herbe. En effet, ils ont appelé le ministère de la Culture à faire preuve d’indulgence.

Pour communiquer sur l’affaire, le ministère de la Culture a répondu sur Twitter. « Le compte du ministère a été usurpé entre 1h et 5h. Toutes nos excuses pour ces tweets indésirables. Nous essayons de régler le problème », est-il écrit. Une annonce faite après la suppression des anciens messages de la nuit.