fbpx
Campus
Partager sur

Tolbiac: le campus parisien fermé depuis le début des grèves !

Tolbiac: le campus parisien fermé depuis le début des grèves !
Partager sur Facebook

Depuis le début des grèves, le campus universitaire de Tolbiac reste fermé. Et cette fermeture devrait encore se prolonger.

Depuis le 5 décembre dernier, qui signait le début des grèves, le campus parisien de Tolbiac reste portes closes. Un blocage qui semble donc devoir se prolonger au moins jusqu’à demain. MCE vous dit tout !

Le mouvement social débuté le 5 décembre dernier ne touche donc pas que les transports parisiens. Si la grève de la RATP et de la SNCF fait grand bruit on parle d’ailleurs moins des blocages touchant les universités. Et pour cause, c’est bien la grève des transports qui immobilisent Paris. Une manœuvre entamée il y a cinq jours et qui semblent donc devoir persister. Au moins jusqu’à demain et l’annonce tant attendue.

En plus de la paralysie des transports, les étudiants doivent alors faire face à un autre problème. De nombreux campus parisiens, dont celui de Tolbiac restent donc fermés. Un mal qui ne touche pas que Paris. A Lille, le campus Lille 2 a même annulé le passage des examens prévus. Ils semblent repoussés à une date ultérieure.

Tolbiac, fermé depuis le début des grèves, prolonge le blocage !

A Paris, c’est Tolbiac qui semble touché. Devant l’ampleur des mouvements sociaux la présidence de l’université avait décidé de fermer ses portes. Elle a annoncé que cette fermeture resterait active au moins jusqu’à vendredi. Une absence justifiée par un danger engendré par les mouvements sociaux.

«Cette décision est particulièrement regrettable, mais aucun risque d’occupation du centre PMF ne peut être envisagé en dépit de la volonté de rétablir des conditions normales d’enseignement et de travail sur l’ensemble des sites de l’université. » En 2018, Tolbiac avait déjà subi ces mouvements. Plus d’un million de dommages subis à ce moment. C’est sûrement pour éviter ce genre de dégâts que de telles mesures ont été prises. Un problème qui prend donc de l’ampleur.

Des grèves qui commencent à durer. Se dirige-t-on vers une grève générale ? Il faudra attendre demain pour le savoir…