fbpx
Campus
Partager sur

Talents Numériques: MCE est partie à la rencontre des lauréats

Partager
Partager sur Facebook

Depuis 2008, Huawei encourage les étudiants en télécommunications à participer à son concours Talents Numériques. MCE a rencontré les lauréats français.

Talents Numériques c’est un concours qui récompense les jeunes étudiants en télécommunications aux projets d’avenir innovants et imaginatifs.

Les lauréats de Huawei imaginent l’avenir

C’est surtout un concours mondial organisé par Huawei. Parce que Huawei s’est étonné, il y a huit ans, de constater le niveau des élèves sortis des écoles de télécoms. Malgré un très bon niveau scolaire, cela ne correspondait pas du tout à ce qu’ils attendaient pour leurs équipes.

Alors Seeds For the Future est né. Comme le nom anglais l’indique bien mieux qu’en français, le programme plante les graines de l’avenir. En donnant la chance à 15 lauréats français de partir deux semaines en Chine, Huawei leur fournit un magnifique tremplin pour le marché du travail.

Les lauréats ravis de leur voyage en Chine

En effet, comme nous le racontent les lauréats français, le programme de deux semaines en Chine leur a permis d’apprendre plein de choses. Par exemple la culture chinoise. Beaucoup évoquent une expérience humaine unique. Et pas seulement parce qu’ils ont appris les coutumes chinoises.

Les 15 lauréats français ont partagé leur voyage avec deux autres groupes venus d’autres pays. Ils se sont fait de nouveaux amis, de nouveaux contacts pour l’avenir. Et c’est ce qu’ils retiennent de cette expérience. Une expérience humaine unique.

Les Talents Numériques propulsés au Parlement européen

Et les rencontres ne se sont pas arrêtées là. Quelques mois après leur retour de Chine, ils sont invités par le Parlement européen à faire part de leur expérience. Avec les lauréats des autres pays européens, ils se sont retrouvés pour une visite privée du Parlement européen à Bruxelles.

Puis on les a invité à déjeuner dans un restaurant très chic aux abord du Parlement. Là ils ont pu faire plus ample connaissance avec leurs camarades européens. Ils ont aussi pu échanger avec des euro-députés. Peut-être même leur faire des suggestions sur les perspectives d’utilisation des nouvelles technologies en Europe.