fbpx
Campus
Partager sur

Stage: il se met littéralement à poil pour trouver un employeur

Stage: il se met littéralement à poil pour trouver un employeur

Pour trouver un stage, un étudiant n'a pas hésité à se mettre nu, et à faire des avances à ses potentiels futurs employeurs...

Se mettre a nu devant les recruteurs n’a plus de secret pour Thomas ! Pour trouver un stage, il a appliqué le concept à la lettre.

Pour un stage, il se met à nu

Le jeune homme a tenté une candidature des plus audacieuses dans le but de trouver un stage de concepteur rédacteur dans une agence de publicité. Il a déjà essayé chez BETC ou encore Ici Barbès. Etudiant en Master 1 à Sup de Pub, il a rédigé une candidature qui fait référence à la célèbre campagne « J’enlève le bas » de l’agence CLM/BBDO. Le message de Thomas Elianou commence de la sorte :
« J’ai environ une minute et quatre secondes pour évincer la vingtaine de candidatures qui me précèdent. Je vous épargne l’habituel discours censé prouver ma parfaite maitrise du dico, faire l’étalage de mes capacités et démontrer l’ampleur de mon capital sympathie.
Je vais par contre tenter de vous séduire avec une phrase, qui n’est même pas de moi – quel culot – mais de Philippe Michel, un publicitaire que j’apprécie particulièrement.

« J’aimerais avoir la possibilité de vous ‘baiser' »

Ainsi continue la candidature de Thomas, de plus en plus « chaude » :
Le courage et l’honnêteté commandent d’admettre qu’il n’y a rien de plus délicieux que de se faire baiser. Bien entendu, ceci n’est vrai que si c’est bien fait. Alors au travail ! »

Lorsqu’il écrit « baiser » il entend surtout ce bon vieux « Ah oui d’accord… Bien joué ! » que tout individu se dit devant une opération de communication réussie.

J’aimerais avoir la possibilité de vous « baiser ». Enfin, « baiser »…
Faites moi confiance, je n’oublie sûrement pas le « Alors au travail » de cette citation. En l’occurence, je sais à quel point il est difficile de vous surprendre. C’est pourquoi je travaillerai d’arrache pied pour que ce soit « bien fait ».

Souhaitons que notre future entrevue soit mouvementée. »

Que pensez vous de son initiative ? Une chose est sûre, si entretien il y a, il faut garder son sang-froid après une telle candidature ! Espérons que Thomas décroche un job, et qu’il assume jusqu’au bout.