fbpx
Campus
Partager sur

Scolarité: le redoublement va de nouveau être possible en France

Scolarité: le redoublement va de nouveau être possible en France

Le redoublement va de nouveau entrer en vigueur dans les écoles française dès la prochaine année scolaire. C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Education.

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education Nationale, a annoncé une nouvelle mesure concernant l’école. Après avoir souhaité la fin des devoirs à la maison, il souhaite aussi mettre un terme à une autre pratique. Il souhaite « autoriser à nouveau le redoublement » dès l’année scolaire 2017-2018. C’est en tout cas ce qu’il a annoncé dans une interview accordée au Parisien de l’édition du 8 juin.

Le redoublement va faire son retour à l’école

« Il n’est pas normal d’interdire le redoublement. Il y a quelque chose d’absurde à laisser passer de classe en classe des élèves accumulant des retards », explique le ministre dans l’interview. Cela va à l’encontre de la mesure prise par Najat Vallaud-Belkacem qui avait notifié le redoublement que dans un cas extrême lors d’une mesure prise en 2014. Aujourd’hui, il déclare que « le redoublement doit rester possible quand c’est dans l’intérêt de l’élève, et dans des cas qui doivent rester rares ».

Rare mais autorisé ? Le redoublement doit être limité par le travail accompli tout au long de l’année scolaire. En effet, il déclare que « la première des réponses réside dans l’accompagnement tout au long de l’année et dans les stages de soutien que nous créons ». Des stages qui se dérouleraient notamment pendant l’été lorsque l’élève arrive en sixième. « Autoriser à nouveau le redoublement, ce n’est pas un virage absolu mais c’est une inflexion importante », insiste-t-il.

Des stages de mise à niveau et des chorales mis en place

Le ministre, dans cette voie, a aussi annoncé la mise en place d’un soutien aux élèves de CM2, il serait gratuit. Un moyen de mettre à niveau des élèves qui n’ont pas acquis toutes les capacités nécessaires. Un stage d’une semaine avant la rentrée « au moins en éducation prioritaire, et si possible plus largement », explique-t-il. Il espère aussi développer l’apprentissage de la musique. Ce dernier trouve que cette matière est trop peu enseigné. Il annonce vouloir « faire en sorte qu’il y ait des chorales dans toutes les écoles et collèges ».