fbpx
Campus
Partager sur

Santé: les étudiants font de l’insomnie à cause du stress des exams!

Santé: les étudiants font de l'insomnie à cause du stress des exams!
Partager
Partager sur Facebook

De plus en plus d'étudiants son touchés par les insomnies. Au total, ce serait un étudiant sur deux qui en souffrent d'après la Smerep.

Un étudiants sur deux est concerné par les insomnies. Une enquête de santé annuelle menée par la Smerep révèle que le stress provoque d’importants troubles du sommeil chez les étudiants. Conséquences sur le quotidien, comment cela se manifeste on vous explique tout chez MCE.

Insomnies: 56% des étudiants dorment mal

l’enquête de la Smerep révèle que 56% des étudiants dorment mal. Ces dernier ont beaucoup de mal à s’endormir ou bien ils se réveillent carrément en pleine nuit. Face à ses insomnie les sexes ne sont pas égaux. En effet les filles sont beaucoup plus touchées que les garçons. On compte au total 67% de filles touchés contre 44% des garçons. Pour cela plusieurs causes sont définies par la Smerep.

Smartphone, stress, argent les causes de l’insomnie

L’étude révèle que la cause principale de ces insomnies ce sont les études, en cause, les examens. En période d’examens, c’est au total 61% des étudiants qui stressent. Les étudiants même si il s ne sont pas en partiels sont stressés. 53% d’entre eux affirment être stressé même si ce n’est pas les partiels. 45% explique qu’il stresse pour le travail à faire du lendemain ou même pour la semaine qui vient.

Les problèmes d’argent sont la deuxième cause des insomnies des étudiants. Au total, c’est 70% des étudiants qui ont du mal à finir le mois qui dorment mal, 21% dorment même moins de 6 heures par nuit. Le temps de sommeil idéale est entre 7 et 9 heures à ces âges là. Ceux qui sont en manque de sommeil se disent aussi plus malheureux. En effet, 61% des étudiants qui dorment moins de 6 heures se disent mécontents et insatisfaits, et 95% se sentent encore plus stressés.

Enfin, voici le grand maux des étudiants: le smartphone. En effet ce dernier crée des insomnies et des troubles du sommeil. La lumière bleue empêche une sécrétion suffisante de mélatonine (l’hormone du sommeil). Alors décrochez de vos smartphones!

(c) istock