Campus
Partager sur

Campus: les logements CROUS déjà complets à 100% par les étudiants !

Campus: les logements CROUS déjà complets à 100% par les étudiants !

Dans les prochaines années, Dijon va accueillir de plus en plus d'étudiants. En revanche, les logements CROUS ont vraiment du mal à suivre !

Une nouvelle étude réalisée par l’Observatoire national révèle que de plus en plus d’étudiants vont faire leurs études à Dijou. D’ici 2025, 5 000 nouveaux jeunes devraient choisir la ville comme campus.

Dijon attire les jeunes

Dans quelques années, Dijon va voir son nombre d’étudiant grimper. Les jeunes veulent se diriger vers les nombreux campus proposés par la ville. Cette dernière séduit de plus en plus d’étudiants. En revanche, le CROUS fait face à un gros soucis.

Les étudiants ont de plus en plus de mal à trouver un logement. Le CROUS de Bourgogne Franche Comté dispose juste de 3 700 places à Dijon. Pourtant, la ville accueille 30 000 étudiants. Ils sont presque tous situés au coeur du campus.

Dans une interview accordée à France 3, Emmanuel Olivaud, directeur régional du CROUS en Bourgogne Franche Comté a donné des infos. Ce dernier sait que la situation est très délicate au sujet des logements à Dijon.

Il a révélé : « On touche, pendant toute l’année, les 100 % de remplissage. On travaille beaucoup avec les institutionnels locaux. Dans le but de récupérer des logements. Que l’on pourrait ensuite proposer aux étudiants ».

Emmanuel Olivaud a aussi ajouté : « Que cela soit de la réhabilitation de bâtiments ou de la création, peu importe. Ce qui nous importe le plus c’est surtout la localisation. On veut s’implanter à la fois proche du campus ».

« Mais aussi dans le centre ville. Où il y a beaucoup de demandes ». Interrogée par nos confrères de France 3, la FEBIA avait déjà souligné le soucis de l’implantation. Ce problème est toujours très présent.

Campus: les logements CROUS déjà complets à 100% par les étudiants !

Le soucis des logements étudiants (campus)

La Fédération Étudiante de Bourgogne Inter Associative avait donné des infos à la rentrée 2021. Elle a révélé à France 3 : « L’implantation du CROUS (Campus) reste forte à Dijon. En comparaison avec le reste de la Bourgogne« .

Avant de poursuivre : « Mais ça n’est pas encore assez. Il faut continuer à renouveler le parc du logement du CROUS. En dehors du CROUS, les prix sont trop élevés pour les jeunes (campus)« .

La FEBIA a même ajouté : « Certains sont même obligés de rester chez leur parents ». Emmanuel Olivaud a aussi confié : « On investit beaucoup pour l’amélioration. Et le maintien des logements« .

Il a poursuivi : « Des travaux ont par exemple lieu en ce moment sur le bâtiment Mansart. L’objectif c’est de réhabiliter les logements. Dans le but d’avoir de moins en moins de chambres de 9m² avec sanitaire et cusine collective ».

Le directeur a révélé : « On veut tendre à avoir de plus en plus de studios. Avec sanitaire et kitchenette ». Il veut donc apporter plus de conforts dans les logements étudiants. Pour ceux qui feront leurs études en campus à Dijon.

Au sujet des chambres, les prix varient aussi. Il faut compter 160 euros environ pour une chambre basique. Les étudiants devront débourser 250 euros pour une chambre « confort individuel ». Et 326 euros pour une studio de 15 à 20 m².

Les jeunes (campus) pourront aussi demander de l’aide à la CAF. Reste à savoir si Dijon arrivera à gérer l’arrivée des 5 000 étudiants avant 2025. Une chose est sûre, la ville est de plus en plus appréciée par les jeunes.

Il faudra faire preuve de patience avant d’en savoir plus. Affaire à suivre !

Afficher +