fbpx
Campus
Partager sur

Santé: 9 étudiants sur 10 ont recours à l’automédication !

Santé: 9 étudiants sur 10 ont recours à l'automédication !
Partager sur Facebook

L'université de Picardie a menée une étude sur l'automédication des étudiants en France ! Ces derniers pourraient mettre leur sante en péril.

En Picardie, l’université a décidé de mener une étude scientifique. Cela dans le but de connaître le rapport des étudiants à l’automédication. Ainsi, ils mettent leur santé en danger… MCE TV vous en dit plus !

Avis aux étudiants ! Durant cette période de confinement, lire des articles est un bon moyen de passer le temps. Pour apprendre des choses aussi. Ainsi, l‘automédication est très déconseillée. 

En effet, les médecins restent formels : seul les personnes qui travaillent dans la santé peuvent prescrire des médicaments. Mais les étudiants ne voient pas les choses de la même manière. Ils préfèrent s’en charger !

Consulter un médecin peut parfois coûter cher. Ainsi, beaucoup d’étudiants veulent éviter de passer par eux pour guérir. Ils sont donc très nombreux à préférer choisir eux-même leur médicament. Ainsi, 95% des étudiants français se soigneraient seul !

Pour cette étude, 1 257 ont répondu aux questions. 715 étaient en étude de médecine. Il y avait 78,2 % de femmes. Ainsi, sur les 95% qui se soignent seul, 36,5% le font une fois pas mois et 13,4%, une fois par semaine.

Santé: 9 étudiants sur 10 ont recours à l'automédication !

Santé: 9 étudiants sur 10 ont recours à l’automédication !

Les étudiants mettent leur santé en danger en se soignant seul !

Il y a deux types de médicaments que l’on voit beaucoup. Pour 46,7%, il s’agit d’anti-douleurs. Tandis que les anti-inflammatoires à 19%. Les jeunes pensent bien connaître les risques et les bienfaits. Ainsi, ils en prennent sans trop réfléchir.

Or, même s’ils s’inspirent d’une vieille ordonnance, cela comporte des risques. En effet, les médecins sont alertes et inquiets ! Pour eux, les étudiants ne se rendent pas compte ! 

Ainsi, beaucoup mélangent alcool et médicaments. Or, il peut s’avérer très mauvais de faire ce type de mélange. Le corps pourrait très mal réagir, le patient pourrait ainsi souffrir de graves problèmes de santé.

Mais le problème est que les jeunes étudiants pensent connaître les produits. Sauf, que pour chaque souci de santé, les médecins adaptent l’ordonnance.