Campus
Partager sur

Réorientation: se réorienter n’est pas synonyme d’échec !

se réorienter n'est pas synonyme d'échec grande
Partage
Partager sur Facebook

S'engager dans une réorientation n'est pas un choix facile. Il demande beaucoup de courage et est parfois perçu comme un échec.

Faire le choix de se réorienter, c’est toujours un peu compliqué. Bien souvent, un sentiment d’échec s’empare de nous, puis devient difficile à surmonter. Voila pourquoi il faut prendre les choses du bon côté et repartir du bon pied !

Envisager la réorientation comme un nouveau départ

La réorientation, ce n’est pas un échec, bien au contraire. Mais pour réussir à voir la réorientation comme une bonne chose, il faut réussir à prendre du recul et a se poser les bonnes questions. Car en effet, cela peut représenter une expérience bénéfique, et riches d’enseignements sur beaucoup d’aspect. Également en ce qui concerne la personnalité de l’étudiant en question.

Aussi, il faut absolument se poser les bonnes questions car commencer à éliminer les options possibles, c’est commencer à faire un choix. Pour cela vous pouvez commencer par vous poser cette question: « quelles sont les choses que je ne veux surtout pas faire ? » à la place de « as-tu une idée de ce que tu veux faire ».
Cela permet de définir vos besoins, vos limites et vos envies. Et le tri commence à ce faire.

Comment rebondir dan la bonne voie

La première règle dans ce genre de situation: ne pas se précipiter. Tout d’abord avant de prendre une décision aussi radical que la réorientation, il faut s’assurer que vous ne faite pas simplement une petite crise existentielle. Alors, si vraiment vous voulez changer de voie, il faut absolument redéfinir un nouveau projet. Une étape primordial afin de ne pas se réinscrire dans la première formation venue. Pour cela, vous pouvez allez aux journées portes ouvertes, rencontrer des professionnels, des conseillers.

Sachez qu’il existe aussi des rentrées décalées. Une très bonne solution pour certains élèves qui arrivent à analyser rapidement leur situation et qui ont déjà une idée de filière en tête. La réorientation demande beaucoup de courage et de maturité. Pour qu’elle réussisse, il faut se rendre compte assez tôt de son besoin de réorientation.